BlogActus, FoodL’amour de la nourriture grasse provient du gêne de l’obésité

L’amour de la nourriture grasse provient du gêne de l’obésité

obesite gene

Voici une raison supplémentaire de ne pas faire un régime ! Pour certaines personnes, l’amour de la nourriture grasse est inscrite dans les gênes, on n’y peut donc rien. Voilà en tout cas le résultat d’une étude menée par l’Université de Cambridge.

Pour le bien de cette étude, cinquante-quatre volontaires se sont vu offrir des rations illimitées de poulet Korma, une recette à base de crème fraîche. Certaines portions étaient avec de la crème entière, d’autres, avec de la crème allégée. Les personnes déjà sujettes au gêne de l’obésité ont préféré la version calorique et en ont mangé bien plus.

Ce gêne s’appelle MC4R et il est votre pire ennemie. Il est présent chez une personne sur mille. En vous, il perturbe votre perception de la faim et de l’appétit et votre capacité à brûler des calories. La mutation de ce gêne est à la source de nombreux cas d’obésité sévère. Ce serait ce même gène qui muterait en cas de famine pour aider l’être humain à préserver le peu de graisses qu’il consomme, dans son organisme. Mais, en période de profusion, il peut causer une envie insatiable de manger.

Toutefois, selon ces mêmes scientifiques, tout n’est pas perdu et il est possible de vaincre ce besoin primaire de tout dévorer. Il convient pour cela de manger équilibrer et de faire plus d’exercice pour se maintenir en bonne santé. Ou alors, de suivre le remède anti-obésité, au choix.

Publié le 10 octobre 2016 à 17:26, par :
Bélinda Cunat-Maudieu

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches