Nouvel album pour Daddy Mory : Reality

Quatre ans après « Ma Voix Résonne », Daddy Mory, l’ex-Raggasonic revient sur le devant de la scène reggae-dancehall français avec un très attendu nouvel et deuxième album solo et studio composé de quinze plages de feu, nommé « Reality » et à paraître le 28 mai sur WUMB/Nouvelle Donne/Wagram Music.

A noter que WUMB est le nouveau label world fondé par Nouvelle Donne, référence du hip-hop français. L’histoire de Daddy Mory est celle d’un talent précoce. Originaire du Mali par son père et de Martinique par sa mère, Daddy Mory est très tôt influencé par les musiques des Caraïbes. Il enregistre son premier dubplate à l’âge de seize ans pour le sound system Blues Party.

C’est en hommage à Mory Kanté qu’il se baptise Daddy Mory. A la fin des années 80, il est aux côtés des rappeurs Kafir et Fedo (La Brigade) au sein du groupe Drop The Lyrics. En 1990, on le retrouve à l’initiative du Soundjata Sound System. Il partage alors le micro avec un certain Big Red. C’est le point de départ de l’aventure Raggasonic. Produit par Frenchie, le duo place ses singles parmi les meilleures ventes (« Bleu, Blanc, Rouge », « Faut Pas Me Prendre Pour Un Ane », « J’entends Parler Du SIDA »). Deux albums studio et un best of en 2004 assoient la popularité du groupe, jamais démentie : chaque album s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires. La chute est brutale : « 1999 a été une année triste », s’est souvenu Daddy Mory.

« J’ai été incarcéré quatre mois aux Antilles pour détention de marijuana. A mon retour, j’ai appris que Red préparait un album solo… Des gens disaient que j’étais mort artistiquement, pire un délinquant… ». Pendant que Big Red se tourne vers le hip-hop avec « Big Redemption », Daddy Mory se plonge à corps perdu dans un dancehall sans concession, citant Sizzla ou Capleton comme références. Il repart dans l’underground, en sound systems. Il signe chez BMG en 2001, mais son premier album solo, « Ma Voix Résonne », ne sort que deux ans plus tard, en 2003. Après six ans d’absence, c’est le grand retour de Daddy Mory sur un nouvel album studio, « Reality », qu’il a lui-même produit via son label Atomik Dogz, et où l’on trouve des featurings de Busta Flex et du Saïan Supa Crew.

Depuis, Daddy Mory s’est également invité sur les disques du 113, de Passi, Lord Kossity, Slaï ou encore des Neg’Marrons. Enregistré entre Paris, Kingston et Los Angeles, « Reality » marque une nouvelle étape dans la carrière de Daddy Mory. Pour son nouvel album solo, Daddy Mory est parti à la Jamaïque pour travailler avec Christopher Birch (compositeur de Shaggy et Sean Paul), Clive Hunt (compositeur pour Mick Jagger, Pierpoljak, Sizzla ou encore Serge Gainsbourg), les musiciens Royan Dawer (Shaggy, Bounty Killer, Beenie Man, Bernard Lavilliers), Shane Brown (Morgan Heritage, Richie Spice) et Ballaz (Lord Kossity « Hey Sexy Wow »).

Résultat de longues journées et nuits de studio, « Reality » plonge ses racines dans le reggae d’hier tout en bénéficiant d’un son digital impressionnant. « Je voulais réaliser un album de reggae qui sonne comme un album de rap, un disque à la fois conscient et dancefloor », a confié Daddy Mory. « Comme un selector dans un sound-system, j’explore les différents styles, évolutions et influences du reggae. J’ai écrit chaque morceau en pensant à la scène. Trop d’artistes composent en studio des titres qu’ils sont bien incapables de refaire live ». Précédé des singles « Seigneurs De Guerre » et « Prédominant », « Reality » marque une nouvelle étape dans la carrière de Daddy Mory.

On y retrouve des featurings avec des artistes hip-hop (Mokobé du 113, Ol Kainry, Nessbeal), la Showsky Family (Mad Killah, Mr. Face, Leevayah B), mais aussi avec le trio jamaïcain Voicemail, qui l’accompagnent dans son tableau de la réalité d’aujourd’hui. En attendant la sortie de « Reality », Daddy Mory continue de sillonner les routes de toute la France, plusieurs passages à Paris sont notamment prévus. Il s’arrêtera dans la capitale le 16 mai, le 30 juin et le 4 juillet, mais également le 20 octobre à « l’Elysée Montmartre ». Enfin, Daddy Mory prévoit par ailleurs de se rendre le 23 juin en Suisse, à Valais plus précisément.

Voici le tracklisting du deuxième album solo et studio « Reality » de Daddy Mory :

* 01. « Intro »
* 02. « Ina Di Club »
* 03. « Reality »
* 04. « Showsky »
* 05. « Muzik De L’espoir »
* 06. « Get Paid »
* 07. « Je Ferai »
* 08. « System »
* 09. « Seigneurs De Guerre »
* 10. « + De Love »
* 11. « Cette Fille Là »
* 12. « Supa Fly »
* 13. « Jumpy Calaloo »
* 14. « Prison »
* 15. « Je Ferai Dub » (Bonus Track)

Les dernières publications
Tuxboard