Il gagne sa vie en écrivant des nouvelles érotiques basées sur Tetris ou l’Apple Watch

Après les pires couvertures de romans auto-édités, on s’intéresse aujourd’hui à un autre type de romans auto-édités : les nouvelles érotiques en version numérique, vendues sur Amazon et compatibles avec Kindle par exemple.

iwatch livre erotique

Qui aurait cru que l’on puisse vivre décemment en écrivant des histoires érotiques complétement improbables mettant par exemple en relation une jolie femme esseulée et le trombone de Microsoft Office ?

L’auteur d’un roman porno basé sur l’Apple Watch a revendiqué que la publication de ses histoires érotiques bizarres lui rapportaient près de 700 euros par mois.

Leonard Delaney a publié une série de nouvelles érotiques et pornographiques avec des titres complétement délirants comme :
« Envahie par l’Apple Watch« , « Prise par les blocs de Tetris« , ou encore « Conquise par Clippy » qui dépeint une histoire torride entre l’assistant virtuel de Microsoft Office et une jeune femme.

« Envahie par l’Apple Watch » raconte par exemple l’histoire de la jeune Christie Aackerlund qui entretient une relation très fusionnelle avec le nouveau gadget d’Apple.

livre erotique clippy

Ces histoires courtes et trash font un véritable carton sur la boutique Kindle d’Amazon. L’auteur a cependant recours à un pseudonyme, on peut le comprendre, ses histoires sont dignes d’un malade mental obsédé sexuel et fétichiste.

Leonard Delaney a d’ailleurs joué cartes sur table en répondant à Gizmodo :

« Mon écriture est intentionnellement merdique et trash. »

« Ça me permet de toucher le geek qui ne sait rien de l’anatomie féminine. »

Preuve que l’on peut complétement mépriser son lectorat et tout de même « écouler » sa marchandise.

livre erotique iwatch

Ces livres sont-ils bons ? Le rédacteur en chef du journal The Mirror a dévoré la nouvelle basée sur l’Apple Watch et nous livre son verdict :

« Le livre est très court, 4000 mots, le truc que l’on dévore en une petite heure. Au niveau du style c’est percutant, avec des nuances comiques et des trucs franchement tordus à la American Psycho, sans oublier un certain fétichisme pour ces nouveaux objets du quotidien. »

« Est-ce de la satire ? Certainement, en tout cas son style le laisse croire. »

« Avec ces livres érotiques auto-éditées, l’auteur doit trouver lui même un titre accrocheur, un truc marquant, parce qu’il n’y a pas de maison d’édition derrière pour en faire la promotion. »

On attend la traduction française avec impatience !

Les dernières publications
Tuxboard