Ondes électromagnétiques : Comment se protéger ?


L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) a indiqué dans un rapport très attendu que si l’exposition aux ondes électromagnétiques pouvait provoquer des modifications biologiques sur le corps, les données scientifiques ne montraient pourtant pas d’ «effet avéré» sur la santé. Aussi, l’agence ne juge pas nécessaire de modifier la réglementation actuelle qui fixe des seuils limites. Ceci dit, elle continue à recommander la limitation de l’exposition aux ondes, en particulier celles des téléphones mobiles, surtout pour les enfants et les utilisateurs intensifs (passant plus de 40mn d’appels par jour). Cette limitation peut par exemple s’exprimer par l’utilisation de kits mains libres, ou encore l’utilisation de téléphones émettant moins d’énergie.

D’après le rapport, «les téléphones mobiles constituent la principale source d’exposition pour les utilisateurs». Concernant les antennes, «si des travaux récents montrent une exposition globale faible», l’on peut pourtant compter de nombreuses zones dont les expositions sont «notablement plus importantes» mais «qui pourraient être technologiquement réduites». Cela laisse cependant assez perplexe, surtout avec l’arrivée de la 4G. Les auteurs d’ajouter même que «le déploiement de la 4G, qui coexiste avec différentes générations de systèmes antérieurs, devrait s’accompagner d’une augmentation de l’exposition du public. Les travaux récents du Comité sur les expérimentations (Copic) ont permis de préciser les évolutions des niveaux d’exposition attendus».

Ainsi, ces travaux n’ont pas réussi à mettre en évidence un effet sanitaire avéré, seulement différents effets biologiques, concernant notamment les performances cognitives, le sommeil et la fertilité masculine (modification des paramètres cellulaires des spermatozoïdes). A noter que l’Anses n’a pas non plus été en mesure d «établir un lien de causalité entre les effets biologiques décrits sur l’homme ou l’animal et d’éventuels effets sanitaires».

Bref, il appartiendra donc à tout un chacun de limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques, car la réglementation ne sera pas modifiée. En rappel, les ondes se retrouvent partout, grâce à de nombreux appareils comme les radios, les micro-ondes, les téléphones sans fil et portables, les télécommandes, les micros sans fil ; mais aussi grâce à des technologies telles que le Wifi ou Wimax, etc., sans oublier les antennes-relais…

Comment éviter ces ondes avec les téléphones et le Wifi ?

Choisir un portable faiblement émetteur d’ondes.
Les portables qui rayonnent électromagnétiquelment le moins (d’après les Numeriques) :
1 – Samsung Galaxy Note 2… 0,18 W/kg
2 – Samsung GS4… 0,2 W/kg
3 – Samsung Galaxy S3… 0,34 W/kg
4 – HTC 8X… 0.347 W/Kg
5 – LG Optimus G… 0,426 W/kg
6 – Sony Xperia Z… 0,55 W/kg
7 – Google Nexus 4 par LG… 0,55 W/kg

A l’inverse, les pires :
1 – Sony Xperia U… 1,62 W/kg
2 – Nokia Lumia 820… 1,28 W/kg
3 -Wiko Cink Peax… 0,943 W/kg
4 – Nokia Lumia 920… 0,93 W/kg
5 – Apple iPhone 5… 0,901 W/kg
6 – BlackBerry Z10… 0,87 W/kg
7 – HTC One 0.863 W/Kg

Préférer le fil (Ethernet) que le Wifi. Sinon, essayer de placer la box en hauteur (min 2,10m selon l’Autorité de régulation des communications).

Précautions
– Les enfants ne doivent pas utiliser un portable et surtout de les coller à l’oreille, puis que leur boîte crânienne est moins épaisse que celle d’un adulte.
– Ne pas dormir avec votre téléphone sous l’oreiller.

Les dernières publications

9 réflexions au sujet de “Ondes électromagnétiques : Comment se protéger ?”

  1. L’ANSES c’est un peu comme Monsanto qui dit que les OGM sont bon pour la santé… là où il y a des intérêt financier la vérité sur les dangers ne sera jamais exposé à notre détriment. Corruption et malhonnêteté quand elle les tiens…

  2. En fait okus la valeur DAS Débit d’Absorption Spécifique) est faible, moins vous êtes censés être « exposés » aux ondes électromagnétiques.

    Mais il faut savoir que dans ce cas aussi la sensibilité de votre mobile au réseau sera amoindrit et donc vous « capterez » moins bien…

  3. Je reposte avec les corrections ;-)

    En fait plus la valeur DAS (Débit d’Absorption Spécifique) est faible, moins vous êtes censés être « exposés » aux ondes électromagnétiques.

    Mais il faut savoir que dans ce cas aussi la sensibilité de votre mobile au réseau sera amoindrit et donc vous « capterez » moins bien…

  4. Il faut savoir une chose.
    Il y a deux types de rapports scientifiques :
    – Le rapport où des sociétés privées payent les labos pour les essais et le « vrai » rapport est confidentiel. Exemple : Orange qui payent un labo du CNRS pour des essais CEM sur une antenne 4G. Quelque soit le résultat, négatif ou positif, Orange pourra dire ce qu’il voudra mais le CNRS doit la fermer car principe de confidentialité même si on dit que les ondes sont mauvaises.

    – Le rapport où des labos publics font les essais et cet argent c’est celui du contribuable. Exemple : un chercheur du CNRSdécide de tester les ondes 4G. Le CNRS dit « ok, voilà 500 000€ pour les manips » Le chercheur sortira un rapport public mis à la disposition du public quelque soit le résultat positif ou négatif.

    J’ai travaillé sur les ondes 3G dans un labo CNRS sur la propagation des ondes sur le cerveau. Ben, le résultat est assez mauvais. Bien sûr, le chercheur a fait pour l’état et il y a eu plein d’essais demandés par des grosses entreprises. Ben souvent, les sociétés privées maquillent les résultat compromettants.

    L’intérêt pour eux est de faire croire que tels ou tels essais a été fait par le cea, cnrs, inserm et compagnie afin de nous faire croire qu’un organisme public français est d’accord avec eux. Ben non, on nous prend pour des cons.

    Souvenez-vous le chercheur qui a fait des test des OGM sur les rats et que les rats avaient des cancers, ben on a invalidé ses résultats et c’est le lobby des OGM qui a oeuvré chez l’ANTS.

    Pareil pour le chercheur aux cordeliers paris 6 qui a prouvé que le sel est très mauvais pour la santé. Le lobby des exploitants du sel a fusillé ce pauvre gars car son rapport était trop vrai.

  5. @Acouphenix : tient un confrère…
    Non, sans blague, tu dis tellement n’importe quoi, que j’ai peine à croire que tu travaille sur le sujet !

    L’étude sur les OGM était une honte dé-ontologiquement parlant , et tout scientifique indépendant le sait ! D’une part, pas de relecture, pas de publication, pas de contre analyse, l’information a été balancé au média sans pincette. D’autre part, l’échantillon était risible, et ne tenait pas compte de tout les paramètre, et ne visait uniquement qu’à faire du sensationnalisme !! Plusieurs méta-étude ont montré ensuite que l’étude n’était pas sérieuse, surtout que des rats sont suivi sur du long terme aux USA, pour des fins de recherches sur la vieillesse…des rats nourris aux mêmes OGM! Et que remarque t on dans ce suivi (qui n’a pas été fait, à la base, pour étudier ces OGM)?? Et bien que statistiquement, les rats n’ont pas plus de cancer !!

    Quand à votre étude sur les ondes, je voudrais bien la voir !! Qu’avez vous découvert, que les ondes chauffaient les tissus? On le sait depuis des années, que ça soit des ondes radars, les ondes radio, etc…

    Ces ondes sont non ionisantes, donc le seul effet jamais avéré, c’est ce transfert d’énergie ! Bien sur, si ce transfert d’énergie est trop grand (comme quand vous mettez votre tête dans le micro onde), vous allez avoir quelques problèmes…mais ce sont des effets déjà avéré, et déjà pris en compte ! Les seules effet noté de ces études sont uniquement par corrélation, du type, « chauffer trop un tissu vivant est mauvais pour la santé »!! Wouaaa!! Quel découverte !! (Du genre, l’étude qui révélait que les téléphones portable dans un pantalon pouvait favoriser la stérilité…….pas plus qu’un jean trop serré, déjà prouvé, et pour les même raison : ça chauffe !)

    On le savait depuis des années, c’est aussi d’ailleurs pour ça qu’on met en garde les gens contre l’insolation, dis donc !! Aussi, dois je vous rappeler que physiquement, ces ondes non ionisantes ont été séparé en « plage » pour des besoins humains , et que fondamentalement, à part une fréquence plus haute ou plus basse, et certains besoin de concentration et de cohérence du faisceau , rien ne différencie une onde radio d’une onde GSM ou que de la lumière !!

    Venez donc encore vous ridiculiser à venir ici nous dire que ces ondes ont des effets « caché » alors que visiblement, depuis que la télé et les radios existent, on a pas pu voir d’effet statistique probant sur la santé humaine.

    Et surtout, n’oublier pas de regarder le DAS hein, vous risqueriez de vous chauffer la tête un poil moins que ce que vous prenez en restant rôtir sur une plage! Pauvre de vous…..

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!