Pas de billets pour Noël

Ceux qui ont toujours leurs grands-parents pourraient ne pas recevoir de billets de banque pour leur Noël. Les personnels chargés d’alimenter les distributeurs automatiques (les dabistes) demandent une augmentation de leur prime de risque et menacent de faire grève. Le préavis est fixé au 21 décembre, donc si vous devez faire des retraits, dépêchez vous !
Après les grèves de la RATP qui ont paralysées le RER A à Paris pendant quelques jours, les "dabistes" tombent à pic pour les fêtes de Noël.
 
distributeur de billets
(MAXPPP)
Y’a des jours où je me demande pourquoi on a inventé ce droit de grève et surtout pourquoi ils font grève !
On en saura plus le jeudi 17 décembre car une nouvelle réunion devrait avoir lieu. En cas d’échec, il n’y aura plus d’argent dans les distributeurs pendant la semaine de Noël car il faut en moyenne une semaine pour alimenter les 50.000 distributeurs après seulement une seule journée de grève selon le Figaro.
Les dernières publications

8 réflexions au sujet de “Pas de billets pour Noël”

  1. "Y’a des jours où je me demande pourquoi on a inventé ce droit de grève et surtout pourquoi ils font grève !"

    [Jeunes Populaires Mode = on]
    Ouais t’as raison !!
    Connards de grévistes qui prennent les braves Français honnêtes en otages… Où va-t-on ?
    [Jeunes Populaires Mode = off]

    Je lis quotidiennement ton blog avec plaisir et là pour le coup je trouve ta réaction à gerber…

  2. Désolé je ne peux pas laisser passer ça.

    "La grève est une action collective, qui consiste en une cessation concertée du travail par les salariés d’une entreprise. Elle vise à lutter contre une situation ou une mesure jugée inacceptable, en faisant pression contre le supérieur hiérarchique ou l’employeur (chef d’entreprise ou patron), par la perte de productivité qu’elle entraîne."

    C’est grâce à cette pression quotidienne que les salariés arrivent a avoir un cadre de travail acceptable.
    Les chinois feraient bien de s’en inspirer.

  3. @guigui ; je sais très bien que ce droit de grêve est important, mais quand tu vois des chauffeurs de trains/métro faire greve pour obtenir un 14e mois ou pour autre chose, moi ca me choque.
    Que des gars qui sont dans des usines, qui en bavent toute la journée, d’accord ! Mais pas ce genre de personnes qui empêchent plein d’autres travailleurs qui vont galérer à cause d’eux ;)

    C’était pas une critique du droit de grêve mais que certains services le soient un peu trop souvent pour des raisons peu évidente ;)

    @n0w33d59 et @banane pourrie : j’espère que vous avez compris mon point de vue ;)

  4. Ben je trouve aussi. Quand on ferme un site pour réduction d’effectifs, la protestation semble justifiée.
    Quand on a un poste (aux TCL), qu’on ne risque pas d’être mis à la porte puisque le réseau est grandissant, mais qu’on profite des fêtes (des lumières) pour faire chier la moitié de la ville (et ce depuis plusieurs années en suivant un calendrier de dates bien définies) et foutre des gens dans la merde (oui tu as le droit de difficilement traverser la ville pour regarder le feu d’artifices avec tes enfants, mais non tu as pas le droit de rentrer parce qu’il n’y a plus de métros), ceci alors que le chômage explose, moi je trouve ça indécent.

  5. j’observait un temps sans réaction mais je suis obligé de sortir de mon silence. certaines réactions me choquent. les auteurs de ces réactions font partie peut etre de la classe patronale. j’avoue que pour une fois, même la réaction de Joe m’étonne. la grève est légitime pour tous le monde. On ne prend pas du plaisir dans la grève (conséquence pécuniare négative s’entend); mais pour avoir de meilleures conditions de vie et de travail. surtout que quand on voit qu’une minorité (se disant cadres) se taille la part du lion des resultats que tous ont contribué à créer. Si des travailleurs reclament le 14 ème ou des primes c’est que vu les resultats ils le méritent (les salaires étant bas) ou que les risques de leurs boulots le nécéssitent surtout que les patrons n’hésitent pas à sanctionner en cas de perte d’argent ou de faute. Joe et les autres, comprennez vous cette phrase? "la meilleure façon de rater sa carière professionelle c’est de la commencer comme cadre dans une société".

  6. De toute façon l’éficacité ‘une grève se mesure par le nombre de mécontents qu’elle crée dans la société. Cela incite à une pression sociale sur les decideurs.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard