Patrick Montel blague avec le handicap

Patrick Montel a fait preuve de maladresse (ou mauvaise blague) en s’adressant à Sandrine Martinet, une judoka malvoyante qui s’était bléssée lors d’une épreuve des jeux paralympiques de Londres. Le Petit Journal de Yann Barthès sur Canal Plus a relevé la transition assez douteuse de Patrick Montel, journaliste sportif sur France 2.

Alors que l’on s’attendait à des excuses, ne serait-ce que via son compte Twitter… voici son tweet :

Si vous voulez passer le best of rdv, allez direct à 1minute ;)

Chargement du player …

Les dernières publications

17 réflexions au sujet de “Patrick Montel blague avec le handicap”

  1. Comment on peut faire un esclandre de ce journaliste qui à l’athlétisme dans le coeur, je suis désolé mais Patrick Montel à sûrement fait beaucoup plus pour l’athlé que n’importe qui d’autre sur france télé ou autre…

    Ok la phrase est vraiment malheureuse et mal venu, mais suffit de l’écouter commenter pour comprendre que tout ce qui touche à l’athlé des valides et non-valides c’est dans son coeur et nul par ailleurs.

    On se demande ce qu’on veut véhiculer comme histoire avec ce genre de post…

    (Désolé pour les fautes).

  2. En l’occurence c’est plutôt le montage qui est de mauvais goût.
    La leçon est un petit peu déplacée quand ils passent 1 minute de phrases sorties du contexte avant.

    Yann Barthés et ses prestations en interview avec son grand baton dans le cul devrait avoir un peu de recul vis à vis de Patrick Montel.

  3. +1 Baccus pour ton intervention.

    M.Barthès me fait rire tout les soirs, mais certaines choses un peu trop sortis de leur contexte sont déconcertantes, quant on parle de politique, sa fait partie du métier, quand on parle de journaliste, la limite est vite atteinte…

  4. foster +10000
    il est claire, que sait un vrai passionner d’athletisme. et je peux vous le dire il est extremement apprecier des atlète de haut niveau.
    ;-)

  5. Oui, enfin, vous vous offusquez tous du traitement de la bourde par le Petit Journal, mais c’est franchement gentil, hein.
    C’est un fait, Patrick Montel s’est emmêlé (et il a l’air de s’en rendre compte tout en prononçant la phrase), ce n’était pas très approprié, et c’est un peu gênant. Comme tout moment un peu gênant à la télévision, ça peut prêter à (sou)rire. Le Petit Journal le relève. Point. Ça n’enlève rien par ailleurs aux qualités de journaliste sportif du personnage.

    Baccus : c’est justement ce qui est marrant, les phrases « sorties de leur contexte ». On notera qu’elles ne le sont d’ailleurs pas du tout, on connaît les contextes respectifs, et c’est précisément par rapport aux contextes que les __expressions de la langue française__ sont ironiques. Ce sont des expressions, on est tous au courant que personne ne pense à mal. Et tu noteras que Barthès parle bien de la langue française, pas des commentateurs.

    Cessez de monter sur vos grands chevaux dès qu’on parle de handicap. Un peu de légèreté ne fait pas de mal, et je pense que les handicapés sont les premiers à admettre l’auto-dérision à ce niveau. Ils ont appris à vivre avec, preuve en est qu’ils sont aux paralympiques.

  6. montel le mec insupportable qui ne voit que par l’athlétisme et pour qui le reste n’existe pas !

    on s’est tapé le saut en hauteur russe plutot que les matchs de hand français à cause de lui.

  7. Mais non c’est pas grave ! Allez ! Nos amis handicapés ont de l’humour. Ce qui est déconcertant c’est de voir les « valides » essayer de s’acheter une bonne conscience une fois par an ! Laissez-nous déconner tranquille ! merde…

  8. Qui peut me dire ce que Patrick a dit? (je suis sourd)
    Merci d’avance.

    Par ailleurs, un peu d’auto-dérision ne fait pas de mal.
    J’ai un handicap et j’ai trouvé rigolo les phrases de Barthès, Le handicap n’est certes pas marrant mais il faut rire un peu pour changer d’état d’esprit.
    Moi je rigole aux blagues douteuses sur les sourds, ça casse la vie monotone.

  9. Il a dit: « Vous êtes, en plus d’être malvoyante, condamnée à être sur un fauteuil… le même fauteuil que ceux du basket… » ;)

  10. Bruineux, le contexte des phrases est le commentaire de parties de sports, pas le handicap. Donc elles sont sorties du contexte. Mais merci de participer.

  11. La vidéo ne veut pas se lire mais bon, de ce que je viens de lire (merci Fruit pourri) c’est pas bien méchant… c’est en s’outrant pour des choses comme cela qu’on isole les handicapés, ils apprécient sans doute pour certains ceux qui les vannent

  12. Comme disait Didier Super « Ah non, on rigole pas avec les handicapés »
    histoire de les ostracisé un peu plus … c’est des gens comme les autres, y’a pas de raison qu’on puisse pas dire des conneries sur eux, comme sur les autres ;)

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard