BlogActus, PhotosPhotos inédites de la Première Guerre Mondiale

Photos inédites de la Première Guerre Mondiale

Des photographies inédites de la Première ont été découvertes par une employée de Reuters, Odette Carrez, qu’il a retrouvé dans des valises contenant des plaques de verre stéréoscopique, dans sa maison de famille. 

La Guerre 14-18, c’est 9 millions de personnes décédées, environ 20 millions de blessés, sur un total de près de 68 millions de soldats (dont 42 millions pour les forces alliées), qui se sont affrontés sur une ligne de front continue de 700 kilomètres, fortifiée, qui ne sera jamais rompue par aucune des armées en présence avant 1918.

A l’occasion du 100ème anniversaire de la Guerre Mondiale 1914/18, découvrez ces clichés inédits :

Un soldat français vise avec son arme anti-aérienne, à Perthes-lès-Hurlus, dans la marne.

 

Le commandant en chef lors de la bataille de la Somme, Field Marshall Douglas Haig, à un endroit inconnu en France, le 14 février 1916.

 Les cyclistes Français du corps de cavalerie, sur le front de Champagne, le 22 septembre 1915.

 Soldats français avec un obusier 155mm (lieu inconnu).

 Les soldats français dans les tranchées allemandes occupées, sur le front de la Somme, en 1916

 Les soldats blessés arrivent à l’hôpital après avoir été évacués du front de Champagne.

Les soldats allemands capturés, marchent dans Châlons-en-Champagne, en septembre 1915.

Soldats allemands capturés durant la Bataille de Verdun, enlèvent leurs vêtements pour une inspection par les soldats français.

« L’établissement thermal du poilu, douches, massages, pédicure, manucure. Les dames sont massées gratis et à l’oeil ». Un soldat français pose après avoir pris une « douche ».

Un show à Suippes, sur le front de Champagne, en 1915.

 Les soldats français posent dans une tranchée à Suippes.

 Un soldat français se tient près d’un cimetière des soldats tués sur les lignes de front de la Première , à Saint-jean-sur-Toube, sur le front de Champagne, le 19 décembre 1916.

Des soldats français à côté de bicoque « Le Chalet » à la Sapiniere, sur le front d’Argonne, dans l’Est.

 

Le général Emile Eugene Belin à droite, visite les lignes de front à Arras, dans le nord de la France.

 Les troupes françaises de l’arrière garde déjeunent près d’Arras.

Publié le 26 mai 2014 à 15:50, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches