BlogCinémaLes pires titres Français de films de Kung Fu

Les pires titres Français de films de Kung Fu

pires titres films francais kungfu

On le sait, traduire les titres de films étrangers n’est pas toujours facile. Les jeux de mots (s’il y en a) ne sont pas les mêmes selon les pays, et il faut savoir adapter le titre à des fins marketing pour trouver l’accroche qui donnera envie au public d’aller voir le film.

Et apparemment, les années 70 ont été un grand cru pour la traduction de films d’art martiaux venus de Chine ou de Hong-Kong. Entre titre qui frôle la discrimination raciale (Quand les Jaunes voient rouge) ou celui complètement improbable (Le Bras armé de Wang Yu contre la guillotine volante), on se demande qui a choisi de telles traductions.  On vous laisse apprécier.

Il faut battre le chinois pendant qu’il est chaud

il faut battre le chinois pendant quil est chaud

Réalisé en 1972. Logique, « the Angry Guest » devient « Il faut battre le chinois pendant qu’il est chaud ».

Synopsis : Un architecte et son frère capturent en Thaïlande un bandit recherché nommé Killer. Lorsque ce dernier s’échappe de prison, il n’a qu’une seule idée en tête : se venger de ceux qui l’ont mis sous les verrous.

Tchin… Toc Karaté

tchintoc karate

Nous y’en a « riz » le bol

nous yen a riz le bol

Réalisé en 1973. Synopsis : Poursuite à travers la Chine d’une bande de gangsters.

Ça branle dans les bambous

ca branle dans les bambous

Réalisé en 1972. Synopsis : Un homme décide d’affronter une bande qui décime les membres d’une école de kung-fu. Pour cela, il doit participer à un tournoi où tous les coups sont permis, et affronter le terrible King Kong.

La dialectique peut-elle casser des briques?

la dialectique peut elle casser des briques

Film réalisé en 1973 par le Français René Viénet, membre de l’Internationale Situationniste. Il s’agit en fait d’un détournement d’un précédent film de Kung-Fu chinois (Crush) dont le doublage a été modifié.

Karaté à mort pour une poignée de soja

karate a mort pour une poignee de soja

Réalisé en 1970. « The Chinese Boxer » en anglais est devenu en Français : « Karaté à mort pour une poignée de soja »…

Synopsis : Pour venger la mort de son maître tué par des bandits, un jeune homme suit un entrainement intensif et provoque ses adversaires au combat.

Quand les jaunes voient rouge

quand les jaunes voient rouge

Réalisé en 1973. Synopsis : Un jeune chinois doit venger la mort de son père.

Au Karaté t’as qu’à réattaquer

au karate tas qua reattaquer

Ralisé en 1971. Le joli jeu de mot…

Synopsis : Un ingénieur hongkongais se rend au chevet de son père mourant. Celui-ci lui apprend qu’il a eu un autre fils 30 ans plus tôt, et lui fait promettre d’aller le retrouver.

Le Bras armé de Wang Yu contre la guillotine volante

bras arme wang yu guillotine volante

Réalisé en 1975. Pas besoin du Synopsis, le titre parle de lui-même, non ?

J’irai verser du Nuoc Mam sur tes tripes

jirai verse nuoc mam sur tes tripes

Réalisé en 1973. On appréciera, en plus du titre bizarre, la jolie faute d’orthographe…

Synopsis : Deux frères vengent la mort de leur père assassiné en devenant des champions de karaté.
https://www.youtube.com/watch?v=VBBKqxfdTjc

Si ce n’est Lee, c’est donc son frère

si ce nest lee cest donc son frere

Réalisé en 1979.

Vous riez jaune ? Allez, dîtes-nous quel est votre titre préféré !

Publié le 8 avril 2014 à 18:43, par :
Julien // Twitter

Parisien voyageur. J’espère encore voir un jour un concert des Pink Floyd. Aussi fondateur du site Un Jour de Plus à Paris.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches