BlogActusOn a découvert la planète la plus sombre n’ayant jamais existé

On a découvert la planète la plus sombre n’ayant jamais existé

L’immensité de l’univers regorge de millions de mystères. La Terre n’est qu’une infime partie de l’espace que l’homme connaît. Dernièrement, des scientifiques du Royaume-Uni ont découvert la planète la plus sombre.

Une nouvelle planète aussi noire que du charbon

Tout d’abord, il faut savoir que les géantes gazeuses qui orbitent très près des étoiles sont appelées des Jupiter chaudes. Cette appellation est due à leur similarité à la plus grande planète du système solaire, Jupiter.

Des scientifiques ont alors exploré les incroyables capacités d’absorption de la lumière d’une nouvelle planète, dans un nouveau document. Le géant gazier, baptisé WASP-104b est donc une incroyable découverte scientifique. En effet, celui-ci absorbe jusqu’à au moins 94% de la lumière.

Une telle obscurité pourrait s’expliquer par la proximité de la planète avec son étoile. Ce nouveau monde, serait une des planètes les plus noires jamais repérées.

D’ailleurs, un chercheur à l’Université Keele nommé Tom Mocknik s’enthousiasme de cette nouvelle découverte au New Scientist. Selon lui, parmi toutes les planètes référencées, elle est facilement dans le top 3 des plus noires.

Une atmosphère et des conditions spécifiques

Comme la lune avec la Terre, WASP-104b ne présente qu’une seule face à son étoile hôte. La planète a un côté jour et nuit permanent. Le côté jour est si chaud que des nuages ne peuvent pas se former; sachant que les nuages sont typiquement très réfléchissants.

Tandis que, le côté nuit ne voit jamais la lumière du jour, donc il n’y a aucune lumière à refléter.

Pour détecter une Jupiter chaude telle que WASP-104b, il faut utiliser la méthode de transit. Ce dernier consiste à observer les variations de luminosité de l’étoile autour duquel orbite la planète. Et cela, à chaque fois que son hôte passe devant.

Comme les Jupiters chaudes sont très éloignées, les astronomes partent directement les détecter. Le géant gazier, présente alors une atmosphère épaisse et brumeuse.

Toutefois, WASP-104b n’est pas la première planète dotée d’une couleur aussi noire. Ce mérite appartient à TrES-2b, découvert par l’astronome David Kipping en 2011. D’ailleurs, pour cet astronome, TrES-2b est un monde vraiment à part.

Ainsi, WASP-104b est une planète lointaine de la Terre qui aurait très bien pu rester anonyme.

Publié le 29 avril 2018 à 13:01, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches