BlogCars & BikesDubaï : il achète sa plaque d’immatriculation à 1 chiffre pour 8 millions d’euros

Dubaï : il achète sa plaque d’immatriculation à 1 chiffre pour 8 millions d’euros

Quand on vit aux Emirats arabes unis, qu’on est un (très) riche promoteur immobilier, et qu’on adore les voitures,  alors rien n’est impossible, même en matière de plaque d’immatriculation.

balwinder-sahni

C’est le cas de Balwinder Sahni, personnage haut en couleurs qui vit bien évidemment à Dubaï, ville qui a fait parler d’elle en août dernier avec ce spectaculaire accident d’un Boeing 777. Voulant absolument apposer une plaque d’immatriculation à un chiffre sur sa Rolls Royce, l’homme a déboursé 8 millions d’euros aux enchères pour avoir l’objet de sa convoitise.

plaque-cinq-dubai plaque-dubai

Il faut savoir que cette somme est l’une des plus grosses dépensées à ce jour pour une plaque, mais qu’elle ne détient pas le record de 12,6 millions de dollars dépensés en 2008 par un homme d’affaires d’Abu Dhabi qui voulait avoir le numéro 1.

plaque-un-dubai

Depuis, Balwinder Sahni indique qu’il ne se passe pas une journée sans qu’il ne soit arrêté dans la rue par des passants curieux qui désirent prendre une photo du magnat de l’immobilier devant sa voiture.

Se décrivant comme un « homme simple« , Baldwinder est fier de poser devant 2 de ses 6 Rolls qui sont à présent équipées d’une plaque à un chiffre. Il avait obtenu le numéro 9, l’année dernière, pour la modique somme de 6 millions d’euros.

Quand on lui demande si ce n’est pas un peu trop pour de simples plaques, l’homme répond que c’est sa façon de participer à la vie économique du pays et au Trésor public pour que son argent aille à des associations ou à l’amélioration de l’infrastructure de la ville.

Il faut savoir, en effet, qu’à Dubaï on ne paye pas d’impôts

Publié le 2 novembre 2016 à 17:44, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches