Project Black Mirror


Project Black Mirror est un projet de jeunes ingénieurs qui mis en place un système de reconnaissance de pensées pour Siri, le programme d’assistance vocale d’Apple de l’iPhone 4S, en utilisant la Technopathie (contrôler un équipement électronique avec la pensée).
Comme me l’indique Lionnel par mail, ce serait une avancée extraordinaire pour les personnes atteintes de surdité et de déficience auditive.
Les jeunes tentent de se faire connaitre pour récolter des fonds afin d’améliorer leur système et de, pour quoi, le commercialiser un jour.

Le détails en anglais :

1. ECG pads provide raw skin conductivity / electrical activity as analogue data (0-5v).
2. This is plugged into the Arduino board via 4 analogue inputs (no activity = 0v, high activity = 5v).
3. The Arduino has a program burnt to it’s EPROM chip that filters the signals.
4. Josh trained the program by thinking of the main Siri commands (« Call », « Set », « Diary » etc.) one at a time and the program where we captured the signature brain patterns they produce.
5. The program can detect the signature patterns that indicate a certain word is being thought of. The program will then wait for a natural ‘release’ in brain waves and assume the chain of commands is now complete and action is required.
6. The series of commands are fed to a SpeakJet speech synthesiser chip
7. The audio output of which simply plugs into the iPhone’s microphone jack

Plus d’infos sur leur blog.

15 réflexions au sujet de “Project Black Mirror”

  1. Rofl, comment peuvent-ils être sérieux et avoir du crédit avec le truc dégeulasse style « Matrix hackerz 2.0 » sur son pc…

    Ce que la recherche n’arrive pas à trouver, ton iPhone peut le faire ! Vivement qu’un clampin de 12 ans nous prouve que lui, il a guérit un cancer grâce à la voie suave de Siri….

  2. C’est pas possible de voir une connerie pareille !!! bref, ce que j’adore le plus ce sont les LEDS rouges qui clignotent pour faire genre mais qui ne servent à rien… Le pire c’est que certains vont croire à ce genre de débilité…

  3. juste pour info messieurs ! il existe deja un casque cerebrale pour controle des jeu video ou meme des apps apple ! donc pourquoi pas pour siri ! arretez de crier au fake !!! m’occupant depuis 2 ans d’un andicapé moteur deplus il ne parle pas on essaie de trouver des solutions pour lui rendre un minimum de dignitée !

  4. L’exemple est assez cocasse : une personne qui ne peut pas parler ne sera pas très avancé de composer le numéro de quelqu’un par la pensée.

  5. Je pense que le flux vert que l’on voit sur l’écran est un visu de ce que l’électrode perçoit en direct via le boitier arduino. Après si il configure son terminal en vert et noir, ça fait matrix forcement ^^. Les lumières ça doit être un peu le même délire.

    Sous linux (peut être aussi mac osx), si tu fais un « cat /dev/input/mice » et que tu bouges sans arrêt ta souris tu parviens à peu près au même résultat.

    Sinon je pense qu’ils ont programmé l’arduino, pour effectuer une action précise pour une réception précise de la sonde, et que c’est là que ça doit être un peu amélioré…

  6. Bande de nouilles, Siri répond lorsque le micro du téléphone reçoit quelque chose…

    A moins que l’esprit du mytho ait accès à l’API de commande du bordel et à toute la doc nativement, comme ca, ca me ferait bien mal..

    Alors ok pour la recherche sérieuse pour les handicapés par exemple, mais aller faire croire ce genre de conneries…

    JeanTrollBoule, trolleur de boules

  7. @JeanTrollBoule : c’est pour ça qu’ils utilisent un synthétiseur vocal en fin de chaîne… mais bon, pour ça, faut avoir regardé la vidéo.

    La seule étape étonnante dans la chaîne c’est qu’ils soient capables, avec un casque plutôt basique, d’avoir des signaux assez clairs pour distinguer ce que la personne veut. J’ai déjà travaillé sur cette problématique, et il était très difficile, avec un casque possédant plus d’électrodes, d’avoir une bonne reconnaissance des signaux.
    Ensuite, le reste, c’est une histoire d’entrainement du programme (réseau de neurones par exemple…).

  8. Quelque chose qui ne semble pas très clair pour certains : le programme ne lit pas les phrases réellement dans l’esprit de la personne…

    Au début, le gars « entraîne » son programme en pensant très fort à « appeler A »… L’ordinateur enregistre alors les signaux reçus quand la personne pense à « appeler A » et classe ces signaux comme « appeler A » (il faut réaliser beaucoup d’enregistrements pour que ça fonctionne).
    Puis, de la même façon, la personne enregistre dans son ordinateur les signaux correspondant à « appeler B », et appeler « C » (des centaines d’enregistrements).

    Là, l’ordinateur commence la moulinette algorithmique et essaye de trouver, dans tous les signaux, quelque chose de caractéristique dans tous les signaux permettant de distinguer les signaux classés comme « appeler A », « appeler B » et « appeler C ».

    Une fois une bonne caractéristique trouvée, le programme, lorsqu’on lui demande, analysera les signaux du cerveau, l’analysera et essayera de deviner (avec la caractéristique calculée avant) s’il s’agit plus d’un « appeler A », « appeler B » ou « appeler C » et réalisera les commandes qu’on lui a donné dans chacun des cas (prononcer une phrase spécifique dans le synthétiseur vocal).

    Il faudrait voir le taux d’échec de ce petit montage (car je suis sûr qu’il y a un taux d’échec non négligeable). De plus, utiliser ce système demande un long entrainement pour chaque personne qui souhaite s’en servir.

  9. @lionnel si un jour cet appareil existe, j’espère qu’il corrigera tes fautes d’orthographe… car franchement quand on lit ton commentaire ça pique les yeux…
    Merci d’avance pour la dignité de la langue Française.

  10. c’est un vieux fake pourri ! pour la simple et bonne raison que la voie de Siri n’est masculine que pour le français, les autres langues proposées, à savoir Anglais US, UK, Australie, et allemand, utilisent toutes des voies féminines, j’ai testé !
    Et pour ceux qui me diraient que c’est sont synthétiseur vocal qui fait cette voix je les réponds simplement que siri confirme ce que l’on fait en répétant !
    D’autant qu’une puce qui synthétise la voie de cette taille j’y crois pas, ça fait à tout péter la taille de 2 AO, et à part avec une IRM on peut pas détecter les ondes cérébrales avec un « casque » de cette taille là, le mieux qu’on puisse faire c’est savoir si le cerveau réfléchit c’est tout! y a un jouet qui utilise ce principe pour faire « voler » une sorte de bille plus ou moins haut à travers un parcours …

  11. @rcein54 non, tu te trompes…

    1. On arrive très bien à faire des électroencéphalogrammes (les « ondes cérébrales ») avec de simples électrodes. En tout cas, dans mon labo, on y arrive…
    Ce qui m’étonne, c’est le peu d’électrodes nécessaires avec eux (pour les expériences que j’ai pu voir, il en fallait à peu près cinq).

    2. Pour le synthétiseur vocal, c’est possible une puce de cette taille : http://www.speechchips.com/shop/item.aspx?itemid=4 (évidemment, il faut ajouter un mini haut parleur).

    3. La voix de Siri est masculine pour le langage Anglais (UK), et féminine pour le langage Anglais (US).

  12. Par contre, sur ce site, une analyse sérieuse tendrait à démontrer que la vidéo est un fake : la puce vocale n’est pas correctement montée sur le board Arduino, et il y a peu de chances qu’une Arduino puisse correctement filtrer les signaux cérébraux…

    http://www.gregslab.com/misc/pbm_fake

    A voir comment tout ça évolue (mais ça semble mal barré).

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard