BlogEn BrefRetraite de Paul Scholes

Retraite de Paul Scholes

Je raccroche définitivement mes crampons, c’est la bonne cette fois. A 38 ans, Paul Scholes a annoncé sa définitive. Un hommage avec quelques vidéos pour ce milieu légendaire de , aussi rugueux dans ses tacles que précis dans ses longues passes. Un joueur hors norme aimé par de nombreux grands joueurs :

Ses déclarations :

Je n’aime pas vraiment [que mes coéquipiers parlent de moi]. Je préfèrerais qu’ils parlent d’autre chose. Ça fait plaisir, mais je préfère qu’on ne parle pas de moi.
Au cours de ces dernières années, j’ai évolué à différents postes. Mais peu importe où joue, il faut faire ce qu’on a à faire.
Je ne suis pas doué pour les grands discours, mais je peux vous dire que jouer au football a toujours été mon rêve, et qu’avoir réalisé une carrière aussi longue et remplie de succès à a été un réel honneur.

Paul Scholes par les autres :

Paul Scholes ! Un modèle. Pour moi, et je suis vraiment sincère, il est le meilleur milieu central que j’ai vu ces 15-20 dernières années.
Xavi

« Scholes est l’un des joueurs les plus intelligents dans le jeu que nous ayons jamais eus à Manchester United. »
Sir Alex Ferguson

« J’adore regarder joueur le petit Paul Scholes. Il est toujours dans le contrôle, quoi qu’il fasse, et ses passes sont toujours millimétrées : c’est magnifique à voir. »
Sir Bobby Charlton

« C’est un joueur qui possède un talent rare, mais qui reste un hommesimple. »
Roy Keane

« C’est un passeur né : il voit le geste qu’il faut faire au moment précis. C’est le meilleur dans ce domaine. Il ne va plus beaucoup dans la surface adverse, c’est peut-être là qu’on voit qu’il vieillit, mais il a encore progressé dans la manière dont il distribue le jeu. Je n’ai jamais vu un joueur de cette qualité. »
Peter Schmeichel

« Scholesy est un joueur incroyable. Au club, tout le monde le considère comme le meilleur joueur. »
Rio Ferdinand

« Un milieu de terrain polyvalent qui possède de la qualité et du caractère en abondance. »
Marcello Lippi

If he was playing with me, I would score so many more.
Pele

« Quand il avait 16 ans, il me rappelait Kenny Dalglish, l’un des meilleurs joueurs britanniques que j’ai jamais vus. On aurait dit qu’il avait des yeux derrière la tête. Il semblait toujours savoir où se trouvait chaque joueur sur le terrain, et dans quelle direction ils allaient. Il possède une capacité inégalée de lecture du jeu, et trouve toujours l’angle qui va lui permettre de transpercer la défense adverse d’une seule passe. »
Eric Harrison, ancien entraîneur des jeunes à United

http://www.youtube.com/watch?v=M3AHuFCoybo

Publié le 12 mai 2013 à 15:14, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches