Ripsaw, le tank du futur qui se pilote aussi à distance

Il y a quelques mois, on vous parlait déjà de ce Tank hors du commun à la pointe de la technologie. On sait aujourd’hui un peu plus sur ses spécifications, et ses possibilités de contrôle hors du commun.

ripsaw tank drone de combat

Êtes-vous prêt pour la guerre du futur ? On est encore loin des véhicules volants et des prototypes mécaniques sortis tout droit d’un épisode de Star Wars, mais les choses avancent vite. Si les drones et les robots (surtout pour les opérations de déminage) sont utilisés depuis plusieurs années par l’armée américaine, ce tank intitulé Ripsaw propose des possibilités jusqu’alors difficilement imaginables.

Ce modèle est unique en son genre, et est entièrement télécommandé : la conduite, le rechargement des armes, leurs tirs et la définition de leurs cibles, tout cela peut être piloté à distance. Les dirigeants de l’armée américaine affirment qu’il ne serait pas étonnant de voir ces drones-tanks peupler les champs de bataille et couvrir les conflits armés du monde entier dans un futur très proche.

Ripsaw, le super tank !

Les tirs du prototype Ripsaw peuvent être contrôlés avec précision sur une distance de près d’un kilomètre. Bob Testa, ingénieur spécialisé et responsable de son développement s’explique :

« Le véhicule et son armement peuvent être pilotés indépendamment. Des tests ont été exécutés récemment, un véhicule blindé de transports suivait le Ripsaw, à son bord un pilote conduisait le blindé, tandis que le second contrôlait le pilotage du Ripsaw et de son armement à distance grâce à des commandes sans fil. »

« Pour développer cela, on est en fait parti d’un prototype existant, développé par Howe and Howe Technologies, qu’il était déjà possible de piloter à distance. Nous nous sommes concentrés sur le développement du contrôle de l’armement avec ces mêmes procédés. »

ripsaw drone

L’équipe a donc converti le véhicule d’origine en y ajoutant son système de contrôle de l’armement à distance baptisé « Common Remotely Operated Weapons Stations » ou plus simplement « CROWS« . Il faut savoir que ce système est développé depuis 2004 par l’entreprise. Il permet par exemple à un soldat aveuglé ou ne disposant pas d’un champ de vision suffisant de bénéficier d’une aide visuelle au tir grâce à toute une batterie de capteurs et de caméras. Ce système permet aussi d’incliner et de faire pivoter l’arme.

Ripsaw EV2, le nouveau Super tank de luxe

L’entreprise ARDEC a quant à elle développé un système d’armement avancé intitulé « ARAS« . Ce système permet à une mitrailleuse lourde de changer son type de munitions en quelques secondes. Pour basculer par exemple de munitions létales à munitions non létales. Évidemment tout ceci devra être supervisé ou contrôlé par l’humain. Les règles de la guerre sont très claires : c’est avant tout une entreprise humaine, il est donc pour l’instant improbable que des robots guerriers entièrement autonomes soient déployés sur les champs de bataille. Même quand on trucide et que l’on sème le chaos et la terreur, on garde un certain sens de l’éthique.

Selon Bob Testa, des tests de certification sont nécessaires pour que ce projet passe à l’étape supérieure. Il a également spécifié qu’une demande ferme et formelle de la part de l’armée était nécessaire à la poursuite de cette phase de développement.

Les dernières publications
Tuxboard