Saint Laurent vs Yves Saint Laurent : bides assurés ?


Deux biopics sur le styliste Yves Saint Laurent verront le jour. Tout comme la Guerre des Boutons et Coco Chanel, ces deux films risquent d’être des fiascos cinématographiques.
Le premier Saint Laurent, incarné par Gaspard Ulliel, troublant sur l’affiche dévoilée aujourd’hui, et réalisé par Bertrand Bonello (L’Apollonide).

Le second Yves Saint Laurent, réalisé par Jalil Lespert, avec Pierre Niney dans le rôle du couturier Français, avec Charlotte le Bon.

 

Pourquoi un fiasco annoncé ?

– Partons du premier constat après le film Coco Chanel. Le biopic sur la célèbre styliste qui ne rencontra pas le succès espéré suite à la double sortie dans les salles obscures de Coco Chanel & Igor Stravinsky et de Coco avant Chanel, même si Audrey Tautou a tout essayé pour relever le niveau.
Pertes de 6 millions pour le premier et plus d’1,5 million pour le second. Bide haute couture.
C’est vrai que la mode, déjà un environnement élitiste et fermée, n’attire pas forcément le public.

– Dernier constat, le bide des Guerres des boutons, la Guerre des boutons et la Nouvelle Guerre des Boutons, nuance.
Le premier totalisait près d’1,1 millions d’entrées en trois semaines, le second un peu plus de 800.000 spectateurs.  Bide acnéique.

Alors pourquoi la Guerre des (Yves) Saint Laurent annonce le gros bide de l’année ?

– Même si Yves Saint Laurent fût l’un des plus grands couturiers, il fût aussi l’un des plus discrets de son monde. Oui, ce n’était pas un Karl #jesuispartout Lagerfeld. Pas aussi charismatique médiatiquement parlant.

– Ensuite, la sortie de deux biopics avec des acteurs en devenir pour Yves Saint Laurent et pour « l’autre » incarné par Gaspard Uliel, plus connu pour sa pub Bleu de Chanel (chez la concurrence, ça commence bien) que pour ses rôles de compositions (genre Tom Hardy). Bon, j’avoue, même si Jérémie Renier, dans le rôle de Pierre Bergé vient relever le niveau).

– Enfin, les producteurs semblent avoir pris des pincettes en embauchant des réalisateurs peu connus du grand public et avec un casting bien loin des productions de Thomas Langmann (qui s’était brûlé les ailes sur la 2e Guerre des boutons…), comme s’ils savaient dès le début du projet que ce serait un fiasco, d’autant plus que les budgets des films sont bien plus faibles qu’aux deux Guerres Chanelo-boutonneuses de 2009 et 2011.

Les dernières publications

9 réflexions au sujet de “Saint Laurent vs Yves Saint Laurent : bides assurés ?”

  1. Sérieusement, il y a vraiment si peu de sujets intéressants à traiter pour que des mecs décident de faire deux projets simultanés sur la même chose ?

    Je sais pas mais soit ils s’entendent pour travailler ensemble, soit l’un des deux se retire (celui qui est le moins avancé, le moins bien financé, …).

    Un cas de double projet de temps en temps, admettons mais là ça commence à devenir récurrent et personne ne tire de leçon :
    – Ça embrouille le public qui confond les deux films
    – Ça divise mécaniquement l’audience
    – C’est donc de facto voué à l’échec…

    Faut vraiment avoir un égo sur-dimensionné de pseudo artiste pour se dire que SA vision du film mérite tellement d’exister qu’on s’en fout de savoir si c’est logique ou pertinent.

    Pour ma part, je n’irais évidemment voir ni l’un, ni l’autre.

  2. @Hyst: C’est une question de droits. Les productions sont calculées pour que la date de sortie tombe tout juste après la date d’abandon des droits. Et s’ils ne se concertent pas, évidemment, ils sortent le film en même temps.

    Pour le reste, voir la théorie des jeux:
    1. Si les deux producteurs se retirent, ils gagnent zéro.
    2. Si un des deux producteurs se lance, il rafle tout.
    3. Si le deuxième producteur ne se lance pas, il perd, donc il se lance.
    4. Finalement, les deux producteurs sont perdants, mais c’est le seul choix possible.

    Voilà … Euh, je pense que je suis en train d’expliquer des choses a quelqu’un qui … Le sait déjà. Mais j’aime bien faire le prof. ^^

  3. Zeze européenne je ne sais pas, mais le CNC a dû filer des centaines de milliers d’euros d’avance sur recettes à ces DEUX films, ce qui est proprement ridicule. On peut toujours se dire qu’ils auraient pu être de vrai gouffre financier avec des grosses stars, alors que là Pierre Niney et Gaspard Uliel…

  4. Charlotte Lebon quoi. Il faut que les miss météo de Canal+ arrêtent de croire qu’elles ont un quelconque talent, à part montrer leur boobs et ne faire rire personne avec leur humour pathétique.

  5. @Zeze: La culture n’est pas une compétence de l’Union Europenne (qui se limite a l’agriculture, la concurrence, la politique monétaire et deux ou trois micro-détails)

  6. [HS]
    @Misha
    Merci pour le rapprochement de la théorie des jeux que j’ai appris seulent il y a trois jours.
    J’ai passé 5h à lire tous les liens Wikipedia et les théorie en rapport.
    [/HS]
    C’est simple et logique comme bonjour mais qu’un mec mette ca par ecrit avec des exemple à l’appuie ça m’épate.

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!