Les salaires des patrons du CAC 40 face aux stars de la Ligue 1

salaires patrons CAC 40 vs joueurs de foot

Les salaires des dirigeants des entreprises membres du CAC 40 sont souvent critiqués. Pourtant quand on regarde le montant attribué aux 10 patrons qui touchent le plus en 2014, on peut constater que les sommes sont dérisoires par rapport aux bénéfices de leurs entreprises.

La chose est encore plus intéressante, quand on s’amuse à comparer les salaires annuels des dirigeants à ceux des footballeurs de la Ligue 1.

RANGNOMSalaire 2014SociétéBenefice 2014NOMSalaire 2014
1Christophe Viehbacher8 252 720 €Sanofi4,4 milliards €1Zlatan Ibrahimovic (PSG)18 millions €
2Jean-Paul Agon8 143 200 €L’Oréal4,91 milliards €2 Thiago Silva (PSG)15 millions €
3Olivier Piou7 230 437 €Gemalto383 millions €3Radamel Falcao (Monaco)14 millions €
4Carlos Ghosn7 161 571 €Renault1,89 milliard €4Blaise Matuidi (PSG)12 millions €
5Bernard Arnault6 180 945 €LVMH5,648 milliards €5Edinson Cavani (PSG)10 millions €
6Franck Riboud6 070 688 €Danone1,119 milliard €6Yoann Gourcuff (OL)7,6 millions €
7Jean-Pascal Tricoire5 619 980 €Schneider Electric1,941 milliard €7Thiago Motta (PSG)6,6 millions €
8Henri de Castries5 383 752 €Axa5,02 milliards €8Ezequiel Lavezzi (PSG)6,6 millions €
9François-Henri Pinault5 315 642 €Kering1,7 milliard €9James Rodriguez (Monaco)6 millions €
10Lakshmi Mittal4 907 219 €ArcelorMittal– 707 millions €10Maxwell (PSG)5,5 millions €

L’étude menée par Facta/LaTribune dévoile les chiffres sur les salaires des patrons du CAC 40. Les données prennent en compte le salaire fixe, variable et les actions attribuées. De l’autre côté, les salaires des footballeurs ne prennent en compte que l’argent versé par les clubs. Il faudrait rajouter par exemple les revenus liés à la publicité. Des sommes qui peuvent être presque doublées avec ces sponsors.

Christophe Viehbacher, le patron de Sanofi, mène la danse avec plus de 8 millions d’euros mais il ne se placerait que 6ème si on mélangeait les deux classements. Bien loin des 18 millions d’euros annuels de Zlatan Ibrahimovic ou les 15 millions de Thiago Silva. Autre fait important, le salaire de 8 millions semble tout petit face aux 4,4 milliards de bénéfices réalisés par son entreprise en 2014.

Peut-être que certaines critiques sont également nécessaires du côté du monde sportif et en particulier concernant les salaires dans le football.

Les dernières publications
Tuxboard