BlogSérie TV4 séries qui retracent l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale

4 séries qui retracent l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale

Bomb Girls seconde GM

Très longtemps (trop longtemps), on a nié le possible aspect éducatif des séries. Aujourd’hui les mentalités ont changé, la télévision aussi et de nombreuses séries collent à la réalité. Les péplums, par exemple, puisent toute leur inspiration de ce que l’on sait de l’antiquité et certains, comme Rome ont amélioré l’image de la série-TV.

Dites-le donc à vos parents : on apprend en regardant des séries. Aujourd’hui les enfants, nous parlerons de la seconde guerre mondiale. Rangez vos cahiers, restez attentifs.

Band Of Brothers

Impossible de se lancer sur ce sujet de la seconde guerre mondiale sans parler de Spielberg : l’homme en est passionné et l’a déjà prouvé en réalisant entre autre, 1941 et Il Faut Sauver le Soldat Ryan.

En 2001, c’est au côté de Tom Hanks qu’il décide d’adapter l’oeuvre de Stephen Ambrose « Band Of Brothers ». Co-produite par HBO, la série retrace l’histoire vécue par la Easy Company. En suivant les soldats du 506ème régiment d’infanterie, le show nous montre la guerre selon le point de vue de ces hommes parachutés sur les terrains occupés d’Europe, de 1942 à 1944.

Band Of Brothers

L’aspect réaliste du show est aussi porté par les personnages inspirés de soldats et d’officiers ayant combattu. Ainsi, le Major Richard D Winters occupa réellement le poste de Commandant de la Easy Company.
Le casting est à la hauteur du show. Le major Richard D Winters est interprété par Damian Lewis (Nicholas Brody dans Homeland), Ronald Livingston incarne le Capitaine Lewis Nixon et Donnie Wahlberg joue le Sous-Lieutenant Carwood Lipton. est aussi de la partie sous les traits du Sergent Burton Christenson et on y retrouve aussi -entre autre- (Star Trek, The Dark Knight Rises, RocknRolla), (Xmen, Le Dernier Roi d’Ecosse) et (La Trilogie Cornetto : Shaun Of The Dead, Hot Fuzz, The World’s End).

125 millions de dollars auront fallu pour créer la série ce qui en a fait la mini-série la plus chère de l’histoire jusqu’en 2010, l’année durant laquelle The Pacifique a fait son entrée dans le livre des records avec 250 millions de dollars.

The Pacific (Band Of Brothers : L’enfer du Pacifique)

The Pacific, c’est la seconde série créée par Tom Hanks et Spielberg sur la seconde guerre mondiale.

Cette fois-ci, la série raconte l’histoire des militaires du Corps des Marines des États-Unis envoyés dans les îles du Pacifique pour faire face à la menace japonaise.

The Pacific Band Of Brothers

Diffusée en 2010, elle met en avant trois hommes : le Première Classe Robert Leckie, le Sergent Artilleur John Basilone et le Caporal Eugene Sledge. Une fois de plus les personnages sont inspirés de militaires ayant existé et vécu la guerre. John Basilone a reçu la médaille d’honneur et la « Navy Cross » pour avoir servi son pays. Robert Leckie, était non seulement militaire, mais écrivain et relatait à travers ses écrits l’histoire militaire des Etats-Unis, de même qu’ Eugene Sledge. C’est à partir de leurs mémoires que la série à été créée. Ces trois hommes sont interprétés à l’écran par Joseph Mazzello (GI-Joe Conspiration, The Social Network), Jon Seda (l’Armée des douze Singes, Bad Boys 2) et James Badge Dale (World War Z, Iron Man 3, Rubicon)

Nominée 23 fois, la série a reçu 14 récompenses, dont celle de la meilleur mini-série.
le petit plus : c’est qui a composé le thème de la série.

 

Bomb Girls 

On a souvent tendance à oublier le rôle des femmes pendant les grandes guerres.

Durant la seconde guerre mondiale, quand les hommes étaient envoyés au front, c’est entre les mains des femmes que l’économie survivait. Si, avant la guerre le rôle de la femme était celui de la mère, femme au foyer contrainte aux tâches ménagères, le manque de main d’oeuvre durant les combats a obligé de nombreuses femmes à prendre un travail. L’effort de guerre avait vidé les usines, entrepôts et bureaux de leur main d’oeuvre, et c’est en remplaçant les ouvriers que ces dames ont commencé à modifier l’image de la femme et son rôle dans la société. Si dans l’armée, le seul poste qu’elles pouvaient occuper était celui d’ infirmière ou d’auxiliaire féminine sur le terrain, dans les terres elles occupaient aussi bien les bureaux que les usines. Au canada, en 1943, 25% de la main d’oeuvre de guerre était féminine.

Bomb Girls

Bomb Girls raconte l’histoire de ces femmes qui participent au conflit en travaillant dans une usine de munition canadienne. Elles vont voir leur monde et l’image de la femme changer par la force des événements.

La force de cette série, c’est avant tout son casting : Jodie Balfour (Destination Finales 5, Sanctuary) Meg Tilly (Sleep With Me), Charlotte Hegele (When Calls The Heart), Anastasia Phillips (Skins US) ou encore Ali Liebert (Lost Girl). Ces noms ne vous disent certainement rien mais chacune des actrices incarne à merveille ces femmes de caractères convaincues de l’utilité de leurs actions.

Attention toutefois, tous les personnages ont été créés pour la série.

Cette série canadienne, diffusée de 2012 à 2013, a été créée par Michael MacLennan et Adrienne Mitchell (Durham County). Elle contient deux saisons de 6 puis 12 épisodes et s’est terminée par un téléfilm de deux heures « Facing the Enemy ».

 

Hitler Rise of Evil (Hitler la naissance du mal)

Hitler Rise of Evil est non pas une série mais un téléfilm Canado-Américain en deux parties réalisé par Christian Duguay (Jappeloup).

L’oeuvre raconte l’histoire d’Adolf Hitler, de son enfance à son avènement au pouvoir. Le casting ravira les fans de séries : Robert Carlyle (Once Upon a Time, 28 Semaines plus tard) interprète Hitler. Liev Schreiber (Salt, Ray Donovan) est Ernst Hanfstaengl le soutien financier d’Hitler à ses débuts, sa femme Helene Hanfstaengl est incarnée par Julianna Margulies (The Good Wife) qui soutiendra moralement le dictateur, Matthew Modine (Weeds, The Dark Knight Rises) incarne Fritz Gerlich, un historien et journaliste connu pour être un franc opposant au nazisme.

Hitler Rise of Evil

On vous conseille de regarder le téléfilm en V.O ou VOSTFR et ce, pour la raison suivante :

pour sa diffusion en France, TF1 a fait le choix de remonter le téléfilm, modifiant l’oeuvre sans respect aucun. De nombreuses scènes ont été coupées, soit 47 minutes.
Pour mieux comprendre, prenez le temps de lire l’analyse de Martin Winckler, critique de séries télévisées, qui a pris soin de souligner point par point les modifications faites sur le téléfilm.


Si avec tout ça vous n’êtes pas incollable sur la seconde guerre mondiale, on ne peut plus rien pour vous.

Publié le 18 décembre 2014 à 19:03, par :
Jeff

Jeff est une fille. Sérivore, à la recherche du synopsis parfait et donc insatisfaite devant l'éternel. Jeff croit en la puissance des Internets, aux complots des chats aux pouces opposables pour dominer le monde et en Cartman.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches