BlogHigh-Tech/Web, LifestyleSnapchat, Instagram : les réseaux sociaux les plus dangereux pour la santé mentale des jeunes

Snapchat, Instagram : les réseaux sociaux les plus dangereux pour la santé mentale des jeunes

et seraient les dont les conséquences seraient les plus nocives pour les jeunes. Par contre, est perçu comme le plus positif, selon une étude réalisée par la Royal Society pour la santé publique (The Royal Society for Public Health) et le Mouvement pour la santé des jeunes (Young Health Movement),

Cette enquête, intitulée #StatusOfMind a été effectuée auprès de 1 479 Britanniques âgés de 14 à 24 ans. Elle avait pour objectif de mesurer les impacts positifs et négatifs des cinq majeurs qui sont , Twitter, , et . Il leur avait été demandé de les évaluer en se basant sur des mots-clés comme solitude, dépression, anxiété, insulte ou création de l’image extérieure.

Parmi les personnes interrogées, neuf d’entre elles sur dix utilisent les réseaux sociaux. Plus addictifs que les cigarettes ou l’alcool, ils font partie intégrante de leur vie quotidienne. Selon Shirley Cramer, directrice de la Royal Society pour la santé publique : « Les réseaux sociaux sont devenus un endroit où on se construit, s’exprime, forme des relations, façonne son identité et où on apprend du monde autour de nous. Ils sont intrinsèquement liés à notre santé mentale. »

Si YouTube est considéré comme le réseau social le plus positif pour la santé mentale des jeunes en raison de l’empathie de ses utilisateurs, Instagram et Snapchat sont considérés comme néfastes, car ils sont très axés sur l’image. Ils peuvent conduire à des sentiments de complexe et d’anxiété. 7 personnes sur 10, en majorité des filles, ont avoué qu’elles se sentaient moins bien dans leur peau en utilisant Instagram, la faute notamment à toutes ces photos retouchées qui favorisent le culte de la minceur et d’un corps parfait. De plus, il donne également l’impression d’avoir une vie fade et terne, en comparaison de celle animée et extraordinaire des autres affichée sur le réseau social.

Marion Lefebvre © Capture Instagram

Une bonne note toutefois, 71 % des jeunes ont confirmé avoir reçu du soutien par le biais des réseaux sociaux dans les moments difficiles.

Publié le 24 mai 2017 à 9:07, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches