Taggage d’un RER pour le clip de DJ Pone Dipodaine

Un tangage intégral d’un train de la RATP pour le dernier clip de DJ Pone Dipodaine.

Un morceau extrait de l’album Erratic Impulse sur lequel l’artiste Cokney redécore à sa façon un train du RER parisien.

Chargement du player …

 
En HD :

21 réflexions au sujet de “Taggage d’un RER pour le clip de DJ Pone Dipodaine”

  1. Trop génial ! C’est tellement cool d’aller bosser a 7h dans un métro pourrit par les « artistes de rue ».

  2. A quel moment on voit/entend un artiste dans la vidéo ?

    En plus il y a même une vidéo en version HD, histoire de pouvoir voir une belle merde en Haute Définition.

    A la limite des fois on peut voir du vandalisme « artistique », mais là… c’est vraiment à chier! A part faire couler de la peinture et vandaliser un RER, je ne vois pas l’intérêt.

    Un peu comme tout ces c*nn*rd dans le metro, RER, autoroutes qui ont besoin de faire des tags plus moche les uns que les autres qui représentent leur « pseudo ». Non sérieux ils pensent (j’en doute) que les gens vont se dire « Oh tiens regarde il y a « DIJNG » qui est passé par ici, TROP COOL… »

    Enfin, ça ça reste mon avis perso.

  3. Sans déconner quoi, ce clip est juste génial outre le fait qu’on adhère ou qu’on adhère pas, c’est de l’art, certes contestable mais il faut pas le nier, regardez ce que ça vous procure, de la haine et tant pis pour vous, personnellement j’trouve que ce clip est parfait pour le son, il dégage une putain d’atmosphère lourde et noire juste géniale pour ce son!
    Bande de bachibouzouksss

  4. Avec toute la bonne volonté du monde, je n’arrive à voir dans cette vidéo que de la chiasse insipide. Le son est d’une banalité pathétique et le clip ne dégage absolument rien, si ce n’est une pseudo-rébellion exécutée sans une once de talent.

  5. Personnellement, je ne trouve pas ça beau. Par contre, après analyse, qui est la mienne, je me dis dans cette vie monotone que les parisiens vivent quotidiennement, il ajoute de la couleur. Rien de mieux pour imager cette vie de fou qu’un RER. Est-ce une contestation d’une cadence inhumaine, des gens aliénés par la vitesse, par la création de richesse qu’ils n’en profitent même pas ?
    Ce n’est pas beau mais je ne pense pas que c’est irréfléchie.

    De toute façon on s’en fou, demain on reprend le train (qui est en retard).

  6. Retournez vous branler sur le « street art » et autres colleurs de papiers… La voila la différence entre graffiti et « street art », l’un plait aux bien-pensants, l’autre n’est pas la pour ça !

  7. « Non sérieux ils pensent (j’en doute) que les gens vont se dire « Oh tiens regarde il y a « DIJNG » qui est passé par ici, TROP COOL… » »

    bah oui justement, 99 pour cent des graffeurs se disent ca.

  8. J’espère que c’est lui et pas nos impôts qui ont servis au nettoyage … j’ai rien contre l’art de rue, mais la c’est dégueulasse !

  9. Autant Dj Pone j’aime bien (BirdyNamNam pour ceux qui ont oublié), autant les zozos de The Griefers m’énervent quand je vois leur vidéos vantant leurs sessions « graph » partout, surtout sur les biens des autres. Ils ont même une boutique en ligne pour, je suppose, financer toute cette peinture … :(

  10. J’espère qu’ils vont bien payer pour ça, mare que ça soit nos thunes qui partent en nettoyage de ces merdes

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard