Noël 2018 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogCars & BikesTest du Ford Ecosport dans les Alpes à l’occasion du Salon de Genève 2018

Test du Ford Ecosport dans les Alpes à l’occasion du Salon de Genève 2018

Nous avons dépêché notre rédacteur Stéphane, amateur éclairé d’automobile, sur l’essai du nouveau Ecosport, près de Genève. Il vous raconte son essai.

Quand j’ai reçu le dossier de presse de cette nouvelle Ecosport, ma compagne m’a dit « elle est sympa.. C’est le genre de voiture qu’il nous faut, non ?! ». Avec mon petit de 16 mois et un Jack Russell à amener lors de nos déplacements, effectivement, notre citadine commence à être un peu juste… Personnellement, j’avoue que cette mode des SUV déclinés à toutes les sauces, et dont toutes les marques tentent de s’approprier la part, me rend plutôt sceptique.

Première impression (pleine d’a priori je l’admets) quand je vois cet Ecosport : c’est bien un SUV, mais « en plus petit ». Genre une citadine un poil rallongée et surélevée. Et puis je me dis qu’il faut lui laisser sa chance, et ma perception commence à changer. Oui c’est un SUV mais à sa façon. J’ai l’impression qu’il a les avantages de la citadines, mais avec un petit « truc » en plus. Sans avoir les inconvénients du côté « imposant » d’un SUV. Par exemple, les jantes de 16  » que je pensais (sur le papier) être un peu petites pour ce genre de véhicule sont finalement le meilleur compromis (à mon goût).

Petit détail que j’ai apprécié, la poignée du coffre (qui s’ouvre de façon latérale et non vers le haut, le genre de détail que l’on aime ou non) est « cachée » dans le phare arrière droit !

L’observation a assez duré, place à la conduite et à l’expérience de vie à bord

La première partie de l’essai s’est faite principalement sur autoroute. J’ai été agréablement surpris par le bruit. Ou plutôt son absence. Sans musique, calés à 130 km/h, on peut avoir une discussion posée sans élever la voix. Volume réglé sur 10, le système Bang et Olufsen fait le boulot et il faut baisser un peu le son pour avoir une conversation normale. Volume à 15 (genre un tiers de la jauge affichée) et on en profite pleinement. Je n’ai pas osé pousser beaucoup plus fort, de peur de rendre sourd mon partenaire de conduite du jour…

Comme d’habitude, c’est plus fort que moi, il faut que je bidouille tous les boutons et autres appareils à disposition. Au niveau de l’écran central qui permet de naviguer entre les systèmes audio, GPS ou le paramétrage, tout est intuitif et facile d’accès. Cela semble si simple et évident que je me dis (avec un peu de recul) qu’il a dû falloir pas mal de boulot pour arriver à ce niveau d’ergonomie.

Toutes les photos du Ford Ecosport dans cette galerie :






Petite pause repas bien méritée . Le reste du voyage se fera sur des routes de montagne dans le nord des Alpes

Bitume mouillé, 3° Celsius affichés au thermomètre de la voiture, entre 1 et 3 mètres de neige de chaque côté de la route.. Les virages donnent envie de tester ce qu’elle peut offrir, mais les conditions météo nous remettent rapidement les pieds sur terre. N’est pas pilote qui veut.. De ce qu’on a pu en voir, la conduite est plutôt dynamique, avec un amortissement à la fois ferme pour éviter l’effet « roulis comme un bateau » que je pourrais craindre de ce genre de véhicule haut sur pattes, et assez confortable pour sentir les aspérités de la route. Je ne savais pas trop quoi attendre du « petit » 3 cylindres essence qui équipait nos véhicules, mais finalement, étant donné leur poids plutôt léger, c’est bien suffisant.

On a terminé les essais avec la présentation de la nouvelle Mustang Édition Bullitt, fièrement introduite par les petits enfants de Steve McQueen.

Et enfin petite journée au Salon de Genève ou les constructeurs ont joué à annoncer les chiffres qui leurs conviennent pour prouver que ce sont eux les meilleurs pour vendre des « xxxx » (je vous laisse remplir les cases avec la catégorie de véhicule qui vous conviendra), et à dévoiler après un suspense insoutenable des voitures (toutes plus magnifiques les unes que les autres, il faut avouer) cachées sous des voiles.
À part, comme d’habitude, des concepts cars tous plus déjantés les uns que les autres, rien de totalement novateur n’a réellement attiré mon attention, à part peut-être le tournant orienté « racé » et haut de gamme de la nouvelle Peugeot 508 ou du concept électrique étonnant de Volvo avec son Polestar 1.

Je rentre chez moi avec mes « a priori » finalement amoindris, en me disant que ce Ford Ecosport devrait pas trop mal correspondre aux attentes des conducteurs, avec un véhicule joli et compact, et n’ayant pas les inconvénients d’un « gros » SUV.

Tu te rends à un évènement et tu veux partager ton expérience, n’hésite pas à nous contacter !

Publié le 8 mars 2018 à 8:14, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches