Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogActusThe Ocean Cleanup a dévoilé un camion à ordures flottant pour ramasser les plastiques dans les rivières

The Ocean Cleanup a dévoilé un camion à ordures flottant pour ramasser les plastiques dans les rivières

Le Néérlandais, initiateur du programme The Cleanup a trouvé un moyen efficace pour arrêter la pollution des plastiques dans les océans à leur source : la rivière. Il s’agit d’un camion à ordures flottant ayant pour rôle de ramasser les plastiques dans les rivières avant qu’elles n’atteignent les océans.

Un projet de grande envergure

Boyan Slat, âgé à peine de 25 ans, a présenté son nouveau système pour stopper la pollution des océans, qu’il a nommé l’interceptor 2. Il s’agit d’un camion flottant fonctionnant grâce à l’énergie solaire. Il est doté de batteries au lithium-ion pour qu’il puisse fonctionner le jour comme la nuit. Ce dispositif peut recueillir jusqu’à 50 000 kilos de déchets chaque jour.

Ayant reçu le pour LE PRIX DU CONCEPTEUR 2019, le projet The Cleanup vise à nettoyer la grande décharge du Pacifique.

D’après les recherches effectuées par le programme, une grande partie de la pollution des océans provient des rivières. Ainsi, The Ocean Cleanup vise à installer les intercepteurs dans 1 000 rivières les plus polluées du monde d’ici 2025.

À l’heure actuelle, 2 intercepteurs ont été déjà déposé à Klang en Malaisie et à Jakarta, en Indonésie. Un troisième est en cours d’installation au Vietnam.

À noter qu’un intercepteur coûte 700 000 euros. Toutefois, le programme a tenu à signaler que plus les productions augmentent, plus le coût va diminuer.

Le principe de l’intercepteur

L’intercepteur est constitué d’une barrière flottant, ayant pour fonction d’intercepter les déchets pour ensuite les orienter vers une ouverture. Ces déchets sont poussés par le courant vers un convoyeur à bande, où ils seront dissociés de l’eau. Les débris sont ensuite envoyés vers une navette. Cette dernière est une sorte d’usine qui traite ces débris.

Après le traitement, six bennes à ordures sont prévus pour accueillir les déchets. Le remplissage de ces bennes se fait de manière automatique jusqu’à ce qu’elles soient remplies. Les partenaires locaux qui prennent en charge le recyclage des plastiques sont ensuite alertés automatiquement pour qu’ils viennent les récupérer.

Publié le 4 novembre 2019 à 9:05, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches