Traduction française des anglicismes

Les anglicismes sont amenés à disparaître. C’est la volonté du concours Francomot et du secrétariat d’Etat à la Coopération et à la Francophonie qui tentent d’imposer des traductions françaises d’anglicismes.
Cette année, les lauréats sont :
Buzz : qui serait traduit par Ramdam.
Tuning : Bolidage
Chat : plusieurs sont nommés : bavardage, blabla, clavardage (skype utilise déjà ce mot), cybercercle ou jacasse.
Talk (très peu utilisé) : cacoforum, causerie, débatel et parlotte. Du grand n’importe quoi !
Newsletter : cyberbulletin, cybernote, netzine, infolettre ou périodiciel. Le pompon !
MC Solaar, membre du jury s’est exprimé sur ce concours de mots francisés :
 
De mon côté je retourne clavarder et débateler avec des amis pour évoquer le ramdam du jour (sûrement du bolidage). N’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au périodiciel de Tuxboard.

Vous avez vos propres traductions, n’hésitez pas à nous faire partager vos trouvailles !

Les dernières publications

14 réflexions au sujet de “Traduction française des anglicismes”

  1. @Inch : Non, notre langue ne va pas disparaitre parce qu’on utilise des mots anglais sans les traduire, il faut arrêter de dire des conneries 2 secondes.
    Les anglophones utilisent plein de termes français (en.wikipedia.org/wiki/Lis… qui n’auraient plus le même sens s’ils étaient traduits, nous faisons de même et nous n’allons pas changer nos habitudes à cause des gens dépassés par la technologie de l’information qui ne nous comprennent pas.

  2. Mais ca ne sert a rien?C’est vraiment ridicule je trouve…Ils vont nous traduire les parkings, week end etc aussi?

    Bref inutile perte de temps pour ce secrétariat d’etat

  3. C’est tellement stupide !
    Il y a déjà des termes francisés, comme "courriel" mais ils sont pas utilisés et on sait pas toujours ce que c’est…

  4. Les traductions paraissent stupides, c’est un fait. Mais si on se laisse envahir par des mots anglais dans le langage courant, à long terme c’est notre culture qui est amenée à disparaitre…

  5. Notre culture ne va pas disparaitre non plus, nous sommes bien trop fière pour que cela arrive!:)
    Mais en même temps je trouve ca inutile…Bon courage pour faire dire ramdam au lieu de Buzz…:/
    Ce sont des mots difficiles à traduire tout simplement car ils ne viennent pas de chez nous.Demandez à un anglais de traduire "dejà vu" en 1 ou 2 mots!
    "That feeling, you can only say what it is in french"
    Stephen King

  6. De mon point de vue "Talk" n’est pas un mot très usité par les francophones. Je ne l’entends que dans l’expression "talk-show" depuis un an. Je me demande bien quel abruti a lancé un tel terme. Quel est vraiment l’apport de cet anglicisme? C’est une discussion, un débat ou je ne sais quoi…
    "Buzz" date aussi de cette année et lui encore ne sert à rien puisque c’est une polémique, point barre.

    Les autres sont mieux ancré. Pour "chat", j’ai déjà adopté depuis longtemps l’élégant québécisme clavardage et assimilés, très figuratif. La "newsletter" est assez logiquement l’infolettre mais je l’utilise aussi depuis longtemps.

    "Tuning" était finalement le plus intéressant des mots proposés au concours car le mieux implanté et aucun néologisme n’est satisfaisant (personnalisation ou préparation automobile ne sont pas exacts). Du coup, je salue l’essai "bolidage" qui est parlant et fantaisiste. L’adopter?… À voir!!

  7. @ vivi
    Parking est un dérivé de l’anglais tout de même, "Parking lot", au States est utilisé non?
    @ Erismena
    Buzz ne date pas vraiment de cette année…On l’a entendu bien avant.
    Je dois reconnaitre qu’infolettre est le seul qui sonne bien et qui ne fasse pas bizarre!

  8. Ce n’est pas inutile, mais présenté comme cela c’est juste mal foutu. Ils réagissent beaucoup trop tard, et du coup il est beaucoup plus compliqué de faire en sorte qu’ils soient utilisés.
    Chat a été traduit par tchatche, rien de choquant, et déjà utilisé en plus.
    Infolettre, bah pourquoi pas ça sonne même plutôt bien.
    Talk => débat, pourquoi pas.
    Pour ma part, je trouve qu’il y a des bonnes choses à traduire, c’est ce qui permet à notre langue d’évoluer.
    J’utiliserai ces mots, surtout bolidage, pour le comique du mot.

    Pour ce qui est de courriel, il est de plus en plus utilisé, notamment dans les écoles qui commencent à l’employer à la place de mail. Ça prend du temps certes, mais où est le mal? On dirait qu’on vous attaque directement…

    @OZ Ben là ils ont le même sens à ce que je sache, je vois pas où est le problème. Pour toi une langue qui n’évolue pas, c’est normal?

  9. un mot qui me gonfle c’est POLE POSITION pour les courses automobile. pourquoi ne pas dire patir en première position ou sur la première ligne de départ?

  10. Inch à tout a fait raison. Évidemment une langue ne disparait pas du jour au lendemain en emportant la culture qui va avec mais c’est exactement de cette façon que cela se produit. Et c’est ce qui s’est passé avec le latin ! Sans compter que les choses évoluent de plus en plus vite aujourd’hui avec les télécommunications. Le problème c’est que de nombreux termes sonnent mal, paraissant ridicules à la première écoute surtout que les journalistes qui ont un rôle majeur n’utilisent pas les termes français, parfois même lorsqu’un terme existe déjà en français comme bankrupt au lieu de faillite.
    On se demande également ce que font les académiciens qui sont censés défendre notre langue lorsque l’on voit « lol » fait son entrée dans le Larousse.
    Malheureusement la plupart des gens n’ont pas conscience de çela car les effets sont progressifs et s’échelonnent sur de nombreuses décennies.
    Voici une petite vidéo intéressante de nos amis québécois qui sont bien plus réalistes que nous :
    http://www.youtube.com/watch?v=QON35w6c8lU

  11. Pour ma part, je traduis buzz par bruit tout simplement, ce qui n’est pas l’avis de franceterme, à mon grand regret, il propose bouche à oreille qui m’apparaît un peu « mou ».

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard