Un cabinet médical rapporte que son médecin a dû démissionner car l’infirmière était trop jolie

Un centre médical est la cible d’un flot de critiques pour une pancarte « non professionnelle » placée en évidence dans la salle d’attente, annonçant le départ d’un des membres du personnel.

Un cabinet médical est l’un des lieux les plus rassurants au monde. En effet, c’est littéralement le travail des médecins de nous aider à nous sentir mieux.

De par la nature même de leur travail, on peut leur confier les problèmes les plus embarrassants auxquels nous sommes parfois confrontés sans crainte qu’ils nous jugent ou se départent de leur professionnalisme.

Mais voilà, ce cabinet médical basé dans l’Illinois (États-Unis) est depuis peu sous le feu des critiques sur Facebook, en raison d’une pancarte ahurissante installée dans leur salle d’attente. On pouvait y lire :

« Le Dr. Lupardus a démissionné de notre cabinet le vendredi 18/01/19.

La raison pour laquelle il a démissionné est que sa femme ne lui permettait plus de travailler ici parce que nous avons embauché une infirmière praticienne  » féminine « .

Nous sommes désolés pour les désagréments que cela a pu vous causer.

« Il ne reviendra pas au bureau. »

Susan Whitsell Rolens, qui voyait régulièrement le Dr Lupardus, à partagé une photo de l’écriteau sur Facebook.

Elle a écrit :

« Je suis allée voir mon médecin, le Dr Lupardus, il y a quelques minutes et j’ai trouvé cette pancarte.

J’ai dit à la réceptionniste que c’était la chose la moins professionnelle que je n’ai jamais vue et j’ai demandé qui avait fait cela.

L’instant d’après (…) ils m’ont demandé de partir. »

Son message a été partagé plus de 800 fois, avec plus de 1 400 commentaires.

Les avis étaient partagés pour savoir si c’était le centre médical ou le Dr Lupardus qui était en faute.

Une personne a dit : « Le manque de confidentialité est épouvantable. Ça m’inquiéterait si j’étais un patient. »

Un autre a commenté : « Quelle que soit la raison de son départ, ce panneau n’aurait pas dû être affiché. »

Un troisième a ajouté : « Tellement de mauvais goût. »

Des gens ont estimé que le Dr Lupardus était celui qui n’était pas « professionnel » pour avoir quitté son emploi à cause d’une femme.

Un internaute a posté : «  S’il a quitté son cabinet parce qu’ils ont engagé une femme, alors il n’est pas professionnel. »

Un deuxième a écrit : « Je ne vois pas pourquoi il y a autant de commentaires sur le manque de professionnalisme du personnel. Et le médecin qui refuse de travailler avec un autre praticien à cause de son sexe ? »

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard