BlogActusUn cocktail de virus sauve la vie d’une adolescente d’une maladie incurable

Un cocktail de virus sauve la vie d’une adolescente d’une maladie incurable

Si les virus sont considérés comme des ennemis de l’homme, à cause des maladies qu’ils engendrent, dans certains cas, ce type de microbe sauve des vies. C’est le cas de cette adolescente qui a été atteinte d’une maladie mortelle et incurable, selon les médecins. Mais le miracle s’est produit grâce à un cocktail de virus qui est en train de lui sauvé la vie actuellement.

Des médecins du Great Ormind Streat Hospital ont procédé, à ce qui est appelé « thérapie au phage », sans l’avoir testé pour tenter de soigner une adolescente appelée Isabelle Carnell-Holdaway. Cette jeune fille est atteinte d’une infection mortelle, qui est généralement incurable. Mais les médecins ont tenté le tout pour le tout pour lui offrir une nouvelle vie.

Attaquée par une bactérie, les médecins lui avaient pourtant donné 1% de chance de survie. Après cette expérience, la santé d’Isabelle s’améliore et la jeune fille peut désormais conduire et étudier pour obtenir son baccalauréat, chose qu’elle ne pouvait pas faire auparavant. Les médecins du Great Ormind Streat Hospital ont vu leur espoir renaître sur le traitement d’autres affections dangereuses grâce au phage.

Pour mieux comprendre la situation, il faut savoir que le traitement par la phagothérapie est un moyen de combattre une bactérie en utilisant des virus naturels. En effet, ces virus s’attaquent plutôt aux bactéries et non aux cellules de l’organisme. Ces virus inoculent leurs codes génétiques aux bactéries. Les bactéries deviennent ensuite une usine à phages, avant d’éclater et libérer de nouveaux virus.

Dans le cas d’Isabelle Carnell-Holdaway, celle-ci est née avec la fibrose kystique qui provoque la formation de mucus qui viennent se loger dans ses poumons. La conséquence est désastreuse, car ses poumons ont hébergé des infections très nocives. Une bactérie appelée Mycobacterium abscessus a ainsi envahi son corps. Pour les maîtriser, la jeune fille est passée par une antibiothérapie puissance, par un double greffe de poumon qui a causé une nouvelle infection.

Son médecin avait annoncé ensuite que les malades avec une rechute de la propagation de cette bactérie avaient très peu de chance de survivre. Mais sa mère voulant à tout prix que sa fille vive a eu l’idée d’effectuer un traitement par la phagothérapie. Pour trouver la combinaison qui pouvait la sauver, l’équipe de Great Ormond Street a contacté le professeur Graham Hatfull, du Howard Hughes Medical Institute, aux États-Unis. Ce professeur détient à ce jour la plus grande collection de phages au monde, soit 15 000 flacons.

Après avoir trouvé le cocktail parfait, composé de 3 phages, dont 2 ont été modifiés génétiquement, l’état d’Isabelle s’est nettement amélioré. Ses lésions noires sur la peau ont commencé cicatrisées ainsi que ses plaies. Les bactéries ont été ainsi contrôlées, grâce à deux injections par jour. Sa mère reste confiante, car désormais sa fille a pu apprendre à conduire et reprend petit à petit une vie normale  d’une adolescente de 17 ans.

Publié le 9 mai 2019 à 18:12, par :
malala


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches