Un homme rend à la bibliothèque un livre que sa mère a emprunté… 84 ans plus tôt

Une bibliothèque de Louisiane, aux États-Unis, a renoncé à appliquer des pénalités de retard de 2,60 euros à un homme venu rendre un livre que sa mère avait emprunté… 84 ans plus tôt.

La mère de cet homme s’était rendue à la Shreve Memorial Library de Louisiane en 1934, alors qu’elle n’avait que 11 ans.

Elle avait jeté son dévolu sur un ouvrage intitulé Spoon River Anthology d’Edgar Lee Masters, un recueil de poèmes écrit par les habitants d’une ville fictive appelée Spoon River. Le livre est resté en sa possession pendant 84 ans.

La bibliothèque a écrit sur sa page Facebook :

https://www.facebook.com/shrevememorial/posts/1866746696693950

« Mieux vaut tard que jamais, non ? Hier, un client nous a retourné un livre que sa mère a emprunté en 1934, à l’âge de 11 ans, à notre bureau principal. Cela signifie que le livre a 84 ans de retard ! »

Jackie Morales, la directrice adjointe de la bibliothèque, a déclaré à CNN que l’homme était en train de nettoyer la maison de ses parents lorsqu’il a trouvé le livre, et a décidé de le rendre.

« Il était surpris que [sa mère] l’ait encore en sa possession. Elle était très responsable. »

La première édition du livre a apparemment été déclassée et la bibliothèque a purgé ses comptes en 1934, ce qui signifie qu’aucuns frais de retard ne sont encourus.

Un responsable de la bibliothèque a confié à AP News que la copie était « en assez mauvais état, et elle ne vaut donc probablement plus grand-chose « .

Morales a toutefois un très bon conseil :

« Il n’est jamais trop tard pour rendre vos livres à la bibliothèque. »

Laisser un commentaire

Tuxboard