2 réflexions au sujet de “Un serpent dans le bus”

  1. Le serpent n’a rien demandé à personne, c’est honteux.

    Qu’on en ait peur, d’accord mais de la à faire fonctionner les essuies glace en rigolant comme des cons, y a une sacrée limite !

  2. Je me gare et je me casse à 100 km/h en attendant que lui se casse avant que je ne revienne. Le serpent même mort je ne le touche pas.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard