BlogPhotosUn voyage dans le temps pour voir l’évolution des familles de banlieues américaines

Un voyage dans le temps pour voir l’évolution des familles de banlieues américaines

Le temps file et cela ne se voit pas toujours, encore moins les changements qui se passent. Une photographe réussit à faire un voyage dans le temps, grâce à son projet “Rêves de banlieue “.

Une photographe passionnée de socialisation

La photographe Beth Yarnelle Edwards est basée à San Carlos, en Californie. Avec son projet, cette Américaine a réalisé des portraits contextualisés de la classe moyenne américaine. Les modèles de ses photos sont des habitants des villes de la banlieue californienne.

Les portraits de cette artiste visent à documenter la vie quotidienne des familles en Amérique suburbaine. En effet, Edwards accorde un grand intérêt pour les relations avec les gens, les espaces qu’ils habitent et ce qu’ils possèdent.

C’est d’ailleurs avec cette passion que depuis 1997, l’artiste a pu réaliser une série de photographies d’individus. Son œuvre explore le portrait sociologique d’un groupe sociétal.

À noter que son travail s’appuie surtout sur un protocole qui comprend une interview, préalable à la prise de vues, de ses modèles. Ce processus lui a permis d’avoir un aperçu authentique de leur vie de famille, leurs routines quotidiennes.

Une image pour une histoire

Ce qui est fascinant dans les portraits de cette photographe c’est sa capacité à montrer le changement des modèles. Chaque personnage n’est pas resté figé dans le temps, mais a évolué chacun à leur manière.

Les gens ont changé physiquement, en particulier les enfants, mais ont gardé une certaine stabilité. L’artiste nous fait contempler les “rêves de banlieue” comme des stéréotypes de l’univers des familles américaines.

L’artiste, n’a aucunement l’intention de critiquer les personnages de ses portraits. Au contraire, elle explore la culture et non l’individu, tout en attirant l’œil et l’esprit de spectateur.

En fait, grâce à la photographie, l’artiste tente de localiser l’espace d’intersection entre le mythique et le banal. C’est-à-dire l’endroit où le rêve rejoint la réalité.

Il s’agit donc d’une série de portrait qui vise à recréer des photos avec les mêmes familles 20 ans plus tard. Le compte Instagram d’Edwards regorge d’autres portraits encore plus savoureux. Voici un aperçu de ses magnifiques clichés évolutifs.

Publié le 10 avril 2018 à 17:26, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches