Noël 2018 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogInsoliteUne jeune femme est entièrement défigurée suite à une allergie à une coloration capillaire

Une jeune femme est entièrement défigurée suite à une allergie à une coloration capillaire

Pour changer de look et de tête, quoi de mieux que de se colorer ses cheveux. C’est tendance, stylé et donne un air plus jeune. Toutefois, il faut le faire dans le respect des consignes et être vigilant pour éviter les dangers. Ce n’était pas le cas de cette jeune femme qui a souffert d’une allergie à une coloration capillaire.

Une coloration capillaire qui s’est transformée en cauchemar

Originaire de Paris, Estelle, âgée de 19 ans s’est teinte les cheveux. Après la coloration, des démangeaisons sur son cuir chevelu commençaient à se manifester. Ajouté à cela, la difficulté à respirer, et son visage commençait à gonfler.

À noter que ce n’était pas la première fois que l’étudiante a fait une réaction allergique suite à une coloration capillaire. Seulement, la situation était plus grave cette fois-ci.

Face à la situation, elle a tenté de calmer l’allergie avec de l’antihistaminique, mais en vain. Le lendemain, elle s’est réveillée en découvrant sa langue tout enflée et un visage totalement défiguré. Sa tête a atteint un volume alarmant !

Estelle a été transportée d’urgence à l’hôpital Mondor de Créteil. Durant le trajet, son état s’est aggravé, la taille de sa tête avoisinait les 63 cm de circonférence. Selon ses dires, elle se sentait comme dans une bulle, et sa tête avait l’air d’une ampoule.

Après une injection d’adrénaline, la patiente s’est retrouvée hors danger. Selon les médecins traitants, la patiente était victime d’une réaction grave à la paraphénylènediamine (PPD), un produit chimique présent dans 90% des teintures capillaires.

La négligence peut avoir de graves conséquences

Avant d’appliquer une coloration sur les cheveux, un test d’allergie doit être effectué. Un délai d’attente de 48h est nécessaire, pour vérifier si le corps supporte le produit ou non. Lors de son interview, Estelle a avoué qu’elle n’a attendu que 30 minutes après le test patch avant de colorer les cheveux.

Ayant frôlé la mort, Estelle s’est rendu compte du danger qu’elle a encouru. Elle a tenu à avertir les autres de bien respecter les consignes des produits. Sa mère, Sygrid, pense même qu’une sensibilisation sur les dangers de la paraphénylènediamine est nécessaire.

Elle a reconnu que sa fille n’ait pas tenu compte des consignes, toutefois, elle a signalé que celles-ci n’étaient pas très claires.

Espérons que la situation d’Estelle servira de leçons pour ceux et celles qui envisagent de se teindre les cheveux à la maison.

Publié le 30 novembre 2018 à 14:11, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches