Vidéo Sarkozy Casse toi pauvre con à un opposant

Sarkozy encore dans une vidéo insolite. Nicolas Sarkozy au Salon de l’agriculture. Un opposant refuse de lui serrer la main, et lui dit même : ah non touche moi pas ! C’est pas très malin de sa part, mais la réponse du Chef de l’Etat est un peu fort de café : Casse toi, casse toi pauvre con ! Et Michel Garde du corps Barnier intervient et fait rempart entre cet homme et Sarko.

MAJ le 26 février : Sarkozy à nouveau dans l’actualité avec le sac Vuitton !

Les dernières publications

15 réflexions au sujet de “Vidéo Sarkozy Casse toi pauvre con à un opposant”

  1. La réaction de Nicolas Sarkozy n’est pas digne d’un président de la république qui prône le respect et la politesse. Ca fait tache c’est sûr, mais la façon de parler de son interlocuteur est loin de voler haut. S’il ne voulait pas être approché par le président, il n’avait qu’à s’éloigner du cortège. C’est à la limite de le provocation. C’est tout de même le chef de l’Etat.
    Contrairement à David76, je ne pense pas que replacer sa réplique dans le contexte comme Shawn l’a fait, fasse de qui que ce soit un "trou du cul".

  2. @ Shawn : et toi, tu oublies qu’il sagit du Président de la République, qui est une censé être exemplaire juridiquement parlant, ce qui, à mon avis faiT toute la différence…
    Dans ce pays pourri et déliquescent qu’est devenu la France, les notables, les flics, les politiques se croient tout permis. Un citoyen lambda risquerait-il un DIXIÈME des paroles de sarko (je met pas de majuscule à un nom sale, désolé :D) à l’encontre un agent de police et c’est la GAV de 3 heures assurée…

  3. Il faut dire que je suis outré par les commentaires que je viens de lire. Pourquoi faut il justifier les faux pas de notre président de la République ? j’ai cru en ce président et je suis déçu, j’ose et affirme le dire… un président c’est avant tout une fonction qui requiert énormément de qualité (élégance, sang froid, dignité, respect, citoyen modele..) et ce quelque soit la situation dans laquelle il se trouve. Si vous n’avez pas ces qualités, vous ne pouvez prétendre au poste de président de la République. Il nous réprésente tous aujourd’hui et je suis profondément outragé de l’image qu’il donne de la majorité qui a cru et a voté pour cet homme, que ce soit en france comme à l’étranger. Dommage que je ne puisse remonter le temps, j’aurai voté tout autrement…en tous les cas, je m’excuse pour l’autre majorité qui aurait souhaité voir une personne plus reprsentative… Désolé.
    Mais je soutiens cette majorité qui aujourd’hui se révolte contre ce comportement condamnable et impardonnable!

  4. le respect va dans les deux sens, pourquoi agresser sans accepter une réplique justifier (meme si cela est deplacer de la part d’un president, l’inverse ne devrait pas être accepter : match nul !!)

  5. firlefranz > attention j’ai pas dis que j’approuvais sa reaction, j’ai juste dis qu’elle était plus compréhensible avec la fameuse phrase "tu me salis". Apres je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’un président doit savoir garder une certaine civilité dans toutes les situations.

    "Dans ce pays pourri et déliquescent qu’est devenu la France, les notables, les flics, les politiques se croient tout permis. Un citoyen lambda risquerait-il un DIXIÈME des paroles de sarko (je met pas de majuscule à un nom sale, désolé :D) à l’encontre un agent de police et c’est la GAV de 3 heures assurée…"

    Ouai enfin j’ai des gros doutes sur le fait qu’un agent de police s’amuse à t’insulter… Quant à ce pays "pourri et déliquescent" je trouve sa un peu éxagéré, en France nous avons quand meme un niveau de vie plutot confortable, malgrés les quelques désagréments actuels, faut pas tout mettre sur le dos de Sarkozy (je metS une majuscule à un nom, comme pour n’importe quel autre :P), laissons lui un peu de temps, on ne peut pas tout changer du jour au lendemain.

    De toute façon en france on veut toujours tout tout de suite sans jamais rien foutre, sauf que, pour redresser un pays, du temps il yen faut un peu. Aprés je ne dis pas que Sarkozy est l’homme de la situation, j’en sais strictement rien.

  6. La fausse citation de Sarkozy envahit les médias.
    Les transcriptions écrites véhiculées par les médias inversent constamment l’ordre des phrases pour inverser les rôles lors de cette altercation au salon de l’agriculture. En faisant précéder la réaction de Sarkozy par le "tu me salis" du passant alors que c’est l’inverse, ils transforment l’agressant en agressé. Le Monde, libération etc. nous présentent un président qui réagit à une insulte alors que c’est Sarkozy qui provoque le premier ("casse-toi"). Contrairement à ce qu’écrivent les médias, "tu me salis" viens APRèS. Pourquoi cette inversion des rôles ? Parce qu’ils savent que bien des gens excuseront – ou approuveront – les écarts de langage de Sarkozy avec ce type d’arguments : "il a raison de pas s’laisser marcher sur les pieds. Tu veux p’t’être qu’i s’laisse insulter sans rien dire ?".

    Ceci étant souligné, puisque Sarkozy n’était pas insulté, à quoi réagissait-il ? Il réagissait en fait à la mise en péril de son scénario médiatique – le bain de foule souriant – par une réalité discordante (et oui tout le monde ne rêve pas d’être "touché" par le président!). Ne supportant pas ce peuple réel non scénarisé, il lui adresse ce "Casse-toi"… de ma com’ ! Voilà à mes yeux la signification politique de cette altercation, omise lorsque l’on ne regrette que les écarts de langage.

  7. @ shawn : une coquille s’est glissée dans mon post : il fallait lire "à l’encontre D’un agent de police". C’était une allusion à l’hypersusceptibilité des agents de la force publique. Quant aux insultes émanant des flics (puisque tu l’évoques) : les privautés et tutoiements d’un suspect ou d’un prévenu sont d’un usage courant dans la police nationale. Mon métier d’avocat me le fait constater tous les jours (même s’ils se surveillent en salle d’audience)… Du reste, et pour avoir vécu les dix dernières années en Allemagne et aux Pays-Bas, je puis affirmer que nos flics sont parmi les plus rustres et les plus mal élevés d’Europe. La France, pays déliquescent ? On pourrait effectivement ouvrir le débat. Admettons que ça n’engage que moi… Mais je ne suis pas le seul à le penser !

  8. d’apres moi il n’avait pas le droit d’agir de cette façon!!c’est le president de la republique tout de meme!meme si un citoyen vous repond decettefaçon il faut l’ignorer mias pas repondre à des insultes!!!!ce citoyen a le droit de s’exprimercomme tous les citoyens francais alors meme si il y est alle un peu fort!!!…sarkozy qui pronait le respect!!!pffffff..apres il ose s’attaquer aux jeunes de cité!!!il sit qu’ils n’ont aucuns sens de la politesse mai il s’est vu parler luii!!!!les francais on fait iune grosse erreur et il va falloir l’assumer malheureusemant!!!on a souffrir et je peux vousle garantir la france n’es pas sorti de ses problemes….cela ne fait que commencer!

  9. Certes Snawn le "tu me salis" fais toute la différance mais ce n’est pas une raison pour lancer une insulte, l’opposant aurait pu porter plainte car l’ opposant en question n’a dit aucune insulte et en tant que Président de la République il se doit de montrer l’exemple,ce n’est pas très malin de la part de M.Sarkozy d’ avoir retourné cette réponse il aurait pu très bien ne pas s’en occuper.

  10. qu’il se casse le hongrois ignoble
    il n’est pas digne de gouverner ce pays de trous du cul
    qui maintenant regrettent leurs votes .

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard