XKeyscore : Le nouveau programme de surveillance de la NSA


The Guardian a révélé, l’existence d’un logiciel permettant à la NSA d’accéder en temps réel à différentes données de navigation web, à l’instar des e-mails, historiques et autres contenus de chat baptisé XKeyscore. Ce programme entrant dans le cadre de Prism peut cibler n’importe quel utilisateur d’internet dans le monde : particuliers, organismes, entreprises, hommes politiques…

 

L’affaire d’espionnage de la NSA est montée d’un niveau, avec la révélation des documents concernant XKeyscore. Elle continue à secouer le monde du web, remettant en question la confidentialité. En effet, XKeyscore donne à l’agence nationale américaine de sécurité la possibilité de consulter vos conversations privées sur les réseaux sociaux, aussi bien que vos courriels et historiques de recherche. Dans les documents révélés par le quotidien, la NSA affirme pouvoir suivre la quasi-totalité des activités d’un individu sur internet. Ce logiciel est le plus vaste programme de surveillance utilisé à ce jour outre-Atlantique. Il sollicite 500 serveurs à travers le monde.

Face à la montée de la méfiance, l’agence déclare ne pas utiliser cet outil avec abus. Non seulement XKeyscore n’est accessible que par un nombre très limité des autorités de renseignement, mais il ne peut être exploité sans autorisation sur les citoyens américains. Cela ne vaut pourtant pas pour les personnes en contact avec les entités déjà sous surveillance. L’interface est très simple à utiliser car la recherche peut s’effectuer par nom, nom d’utilisateur, numéro de téléphone ou encore adresse IP. La durée de conservation est de 5 jours pour les données collectées, et 30 pour les métadonnées.

Chargement du player …

12 réflexions au sujet de “XKeyscore : Le nouveau programme de surveillance de la NSA”

  1. Si c’est les américains y’a pas de problèmes mais ça serait les Qatarien ou même les Chinois , bah le monde entier serai choquer

  2. @ Cedric :

    Il est aussi question d’espionnage sur les autres pays…donc espionnage industriel, vol de brevet, vol de technologie, etc…

  3. Algérien-Style, le problème n’est pas nouveau la majorité des puissances en place ont recours à ce genre de pratique depuis très longtemps, « l’espionnage », « l’intrusion », « l’observation » de la vie des citoyens a toujours existé, à notre époque c’est juste plus facile puisque la plupart de nos informations sont numérisées, maintenant il faut savoir ce que cache cette médiatisation(voir sur-médiatisation) en France, car c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité, alors la nouvelle politique en France veut-elle affirmer son statut international et montrer qu’elle n’est plus un des nombreux vassaux de cette nation ou simplement y’a t-il un désaccord à propos d’échanges commerciaux ou pire veut-elle montrer à ses citoyens que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs pour faire en sorte qu’ils ne voient que l’arbre qui cache la forêt.

  4. @Cedric : Si tu n’as rien à te reprocher, pourquoi utilises-tu un pseudo pour poster sur Tuxboard ou autre.

    Si demain, par mégarde, tu visites un site internet non « homologué » par les agences de contrôle (qui verront très certainement le jour d’ici quelques années avec des réflexions comme ça), tu recevras la visite des gentils agents de la sécurité nationale afin qu’ils puissent tout vérifier sur toi et ta famille… on ne sait jamais, juste au cas ou.

    Ah, au fait, vu que tu n’as rien à te reprocher, tu ne verras aucun inconvénient à ce qu’on installe une caméra dans ton salon… au cas ou un terroriste ou un pédophile passe par là. Ne dit pas non, c’est pour la sécurité de tous. Et puis après tout, tu n’as rien à te reprocher… n’est-ce pas ???

    Si tu es vraiment sérieux alors c’est vraiment grave de ne pas se rendre compte que la violation de notre intimité est abusive.

    PS : Pour la caméra dans ton salon, on a déjà des solutions. Achètes donc une X-Box… on fera des économies vue que c’est toi qui financera le matériel de surveillance. Et vous ne dites même pas merci !?

  5. Ça fait déjà des années qu’on est suivi, notamment par des entreprises privées. Peut-être qu’un jour le peuple se réveillera … ou pas.

  6. Pour étayer mes propos, faites une recherche sur Michel Catalano. Elle a eu la visite du FBI car elle et son mari ont fait des recherches sur Google :
    – Lui : Sac à dos
    – Elle : Cocotte minute
    Le parfais cocktail pour devenir terroriste selon le FBI.

    Comme on dit souvent sur le net : Google est ton (enne)ami.
    Changer pour DuckDuckGo ;-)

  7. C est obligé qu’il y a des abus… liberté d’être espionné pour ses actes, ses achats et ses pensées ! quel bande de salopes ce gouvernement mais ils font presque tous ça surement.

  8. si c’est soit disant que sous autorisation et que ce n’est pas utilisé de facon abusive chose qui me parrait compliquer mais bon si ca peut empécher un nouveau 11 septembre ou d’autre attentat meutrier ca en vaut peut etre la peine

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard