BlogMusiqueLive Report du festival Rock en Seine 2014

Live Report du festival Rock en Seine 2014

rock en seine 2014

Le festival , aux portes de Paris, est un rendez-vous incontournable pour les amateurs de Rock. Entendez par là, de tous les Rock. Du style garage à la pop en passant par du bon vieux Stoner, le festival alterne entre têtes d’affiche internationales et artistes en devenir. Pour cette édition 2014, le programme était encore une fois alléchant. Au final, peu de déception, de belles confirmations, et quelques découvertes. Retour sur ces trois jours passés à .

Note : N’ayant pas encore découvert la formule magique de la démultiplication, ce live report n’est évidemment en aucun cas exhaustif. Si vous avez participé au festival et fait d’autres découvertes, partagez-les !

Vendredi 22 août

jake bugg rock en seine

Jamais facile d’être présent sur la plus grande scène du festival et de proposer au public un set pop folk. Et pourtant, le jeune chanteur britannique (20 ans) s’en est très bien sorti. Si le comparer à Bob Dylan (comme le fait la programmation du festival…) est très présomptueux, on peut lui prédire tout de même un bel avenir.

Avec le groupe suédois The Hives, c’est l’assurance d’un retour à l’essence même du Rock, qui mêle garage, riffs percutants et show entraînant. De quoi passer un bon moment, et se rappeler que le rock des sixties n’est pas mort.

Die Antwoord, un tout autre style… Un son à fond les ballons, des rythmes biens lourds qui alternent entre rap et techno (voire rave), et un show déguisé, et déglingué, des deux chanteurs. Et la musique dans tout ça ? On reste sur notre faim, avec l’impression mitigée que l’essentiel se perd un petit peu dans ce show un peu trop condensé. À noter tout de même une très belle identité visuelle.
https://www.youtube.com/watch?v=mNzA4Iw8Dpk

Tête d’affiche de la journée, a désormais un statut à assumer : être l’un des groupes de Rock actuels les plus importants. Ét à voir le live proposé à Rock en Seine, le groupe originaire de Sheffield l’a bien compris. Un live carré, qui se concentre plus sur la musique que sur le show. Et la voix du leader, Alex Turner, au top.

Le revers de la médaille est que le groupe semble tellement familiarié avec l’exercice qu’il en perd un peu le côté « brut » qui faisait le charme de ses débuts.

Publié le 25 août 2014 à 12:18, par :
Julien // Twitter

Parisien voyageur. J’espère encore voir un jour un concert des Pink Floyd. Aussi fondateur du site Un Jour de Plus à Paris.

loading...

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches