Il photographie des animaux rares en pleine jungle amazonienne

De nombreuses zones de l’Amazonie sont encore aujourd’hui inexplorées, il est donc fort probable qu’elles abritent plusieurs espèces animales non-répertoriées ou observées. Photographier des animaux au sein de leur habitat naturel n’est pas chose aisée, encore moins lorsque ceux-ci ont élu domicile en pleine jungle amazonienne. Heureusement Jeff Cremer est l’homme de la situation.

puma amazonie jungle

Ce photographe a réussi à prendre plusieurs clichés étonnants d’animaux rares comme le puma, le tapir ou encore le margay (chat sauvage d’Amérique du Sud et centrale, à la fourrure fauve et tachetée ressemblant fortement à l’ocelot). Pour cela, Jeff Cremer a du ruser et utiliser une technique plutôt insolite.

camera capteur jungle amazonienne

Après avoir passé de nombreuses années à réaliser des clichés de galaxies et de nébuleuses semblables aux clichés récompensés par l’Astronomy Photographer Of The Year 2015, Jeff Cremer photographie la faune amazonienne depuis plus de quatre ans maintenant.

Pour réussir ces impressionnants clichés, il a utilisé un appareil photo activé a distance via un capteur de mouvement et un capteur infrarouge. Lorsque des animaux passaient à proximité de l’appareil, celui-ci ne manquait pas de leur tirer le portrait. Le matériel de Jeff Cremer est aujourd’hui inutilisable puisque celui-ci a été… mangé par des termites. Heureusement, la carte mémoire se trouvant à l’intérieur était lisible.

carte memoire termites jungle amazonienne

Lors d’une récente interview, Jeff Cremer a expliqué pourquoi il s’était lancé dans la photographie animalière :

« Il y a 12 ou 13 ans je me suis lancé dans l’astrophotographie. L’astrophotographie, c’est lorsque vous utilisez des télescopes pour réaliser des clichés de galaxies ou de nébuleuses. C’est une discipline photographique qui demande beaucoup de travail et d’investissement. C’est techniquement très compliqué, et cela m’a appris beaucoup de choses sur la photographie en général. Après quelques années passées la tête dans les étoiles, j’ai décidé de remettre les pieds sur Terre et de me lancer dans la photographie animalière. »

« Après mes études, j’ai commencé à voyager à travers toute l’Amérique Centrale, je prenais énormément de photos. Je me suis finalement installé au Costa Rica, j’ai ensuite déménagé pour le Pérou avant de poser mes bagages en Colombie. Lors d’un voyage en Amazonie, je suis tombé sous le charme de la faune locale. Moi qui adore la nature, les animaux et les insectes, j’ai eu la chance de travailler avec Phill Torres et Aaron Pomerantz qui sont de grands entomologistes reconnus. J’ai beaucoup appris grâce à eux. »

« Vous savez, la jungle amazonienne n’est pas aussi dangereuse et hostile que les gens le pensent. »

Découvrez les autres clichés réalisés par le photographe :

margay chat sauvage jungle amzonie

Le Margay, chat sauvage d’Amérique du Sud

margay jungle amazonienne

Le Margay, chat sauvage d’Amérique du Sud

peccari ou cochon sauvage jungle amazonienne

Le Peccari, cochon sauvage vivant en Amérique du Sud

penelope de spix jungle amazonienne

Le Pénélope de Spix, espèce d’oiseau sauvage rare

puma jungle amazonienne

Le Puma

tapir jungle amazonienne

Le Tapir

tatou geant jungle amazonienne

Le Tatou Géant

Si vous avez soif de photographies étonnantes et remarquables, on vous invite fortement à consulter nos articles vous présentant le palmarès des British Wildlife Photography Awards 2015, ainsi que cet extrait des finalistes du Wildlife Photographer of the year 2015.

Les dernières publications
Tuxboard