BlogActus, InsoliteVidéo : Un britannique escalade la Tour Eiffel sans aucune sécurité

Vidéo : Un britannique escalade la Tour Eiffel sans aucune sécurité

, un jeune anglais, a réalisé l’ de la Tour Eiffel à mains nues et sans aucune sécurité tout en filmant son exploit. Ceci est évidemment illégal et l’homme a été arrêté par la sécurité du site quelques minutes après sa petite escapade.

ascension tour eiffel james kingston sans securite

Et non, les russes n’ont pas le monopole de l’ illégale et extrêmement dangereuse des lieux symboliques et vertigineux à travers le monde. Nous vous avions récemment proposé l’impressionnante ascension de la Shanghai Tower filmée par deux russes, un peu têtes brûlées sur les bords, voici cette fois celle d’un anglais qui n’a pas froid aux yeux.

Cet aventurier et accessoirement youtuber adore les défis vertigineux. Cette fois, il s’était fixé pour but d’escalader l’emblématique (300 mètres de hauteur), symbole de la ville de Paris et de la France à travers le monde.

Nous vous proposons donc la vidéo réalisée par ses soins et filmée façon POV qui nous montre son audacieuse performance et son impressionnant sens de l’équilibre. Si le vide vous terrifie et que le simple fait de grimper à une échelle rend vos jambes tremblantes, le visionnage de celle-ci est plus que déconseillé.

a d’ailleurs raconté en détails son escapade parisienne un peu particulière :

« La était l’un de mes objectifs principaux depuis longtemps. Un soir, je discutais avec mon pote Esty, et on se demandait quelle serait notre prochaine destination. Nous avons rapidement décidé de nous rendre à Paris et avons réservé deux billets pour la capitale française. Le soir même nous étions en route.

Notre plan A pour cette escalade était d’acheter des billets, de nous rendre à la seconde plate-forme et de sortir par l’un des escaliers. Malheureusement celui a immédiatement foiré parce qu’il y avait tout simplement beaucoup trop de monde sur place. Comme nous n’avions pas vraiment de plan B, on a décidé de débuter notre escalade en partant du sol et advienne que pourra.

Nous avons donc débuté l’ascension vers une heure du matin en évitant de justesse une patrouille de sécurité (qui ressemblait plus à l’armée française car ils portaient des uniformes imprimés camouflage et d’imposants fusils). Nous avons aussi du éviter toute une armée de caméras de surveillance qui criblaient les bases de la Tour. Une fois que nous avons atteint une altitude 20 mètres, nous savions que le plus dur était fait et que la partie la risquée de l’ascension était derrière nous. Si je peux me permettre, la Tour était à nous pour la nuit.

Nous avons poursuivi notre ascension et avons finalement atteint la plateforme supérieure qui était entièrement éclairée. Nous aurions probablement du nous arrêter là, mais ma curiosité a pris le dessus. J’ai ensuite déverrouillé la porte et nous nous apprêtions à poursuivre lorsque nous avons entendu le craquement d’un talkie-walkie et le son d’une conversation en français. Il était clair que nous avions été repérés, alors nous sommes redescendus et avons trouvé une cachette dans l’un des trous de l’imposante structure.

Les heures passaient et la sécurité du site n’arrêtait pas d’aller et venir en balayant chaque centimètre de la structure à coups de lampe-torche. Ils ont même allumé toutes les lumières de la Tour lors de leurs recherches. Finalement nous avons du patienter jusqu’au lever du jour avant de reprendre notre petite opération. Après quelques heures passées à profiter de cet insolite terrain de jeu, les travailleurs et les touristes ont commencé à emprunter les ascenseurs. »

ascension tour eiffel james kingston sans securite 1

Malheureusement pour James et son comparse, leur escapade n’a pas connu une fin heureuse. Les deux hommes ont été interceptés par la sécurité alors qu’ils redescendaient.

Il a ajouté :

« Nous avons été repéré aux alentours de 9 heures, donc nous sommes descendus à la rencontre de la sécurité. Nous avons ensuite été menottés et emmenés au poste de police local où nous avons été détenus et interrogés durant 6 heures environ avant d’être finalement libérés (je devais juste leur promettre de ne pas tenter d’escalader à nouveau la Tour Eiffel durant les 3 années à venir). Je peux maintenant officiellement cocher la Tour Eiffel sur ma liste. »

Pour l’heure nous ne savons pas quels sont les autres monuments et buildings présents sur la liste de James Kingston, mais on imagine que ses prochaines ascensions seront une nouvelle fois vertigineuses.

Découvrez aussi ce saut en base jump parfaitement illégal depuis la tour Incity de Lyon ainsi que cet homme qui escalade les immeubles de la ville-fantôme de Prypiat.

Publié le 9 novembre 2015 à 15:08, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches