BlogCinémaCannes 2017 : le palmarès et les meilleurs moments de la cérémonie de clôture

Cannes 2017 : le palmarès et les meilleurs moments de la cérémonie de clôture

Pour ce 70ème édition du , la Palme d’Or n’est pas revenu à un film français, ni plus ni moins pour les prix d’interprétations. Découvrez le palmarès de ce 2017, ainsi que les meilleurs moments de la cérémonie de clôture.

Le jury était composé de quatre femmes : Jessica Chastain, Agnès Jaoui, Maren Ade et Fan Bingbing, quatre hommes avec Gabriel Yared, Will Smith, Paolo Sorrentino et Park Chan-wook. Pedro Almodovar en était le Président.

Le discours d’ouverture féministe et éclairé de Monica Bellucci, maitresse de cérémonie.

La Palme d’or du 2017 revient au film suédois « The Square », de Ruben Östlund.

L’histoire d’un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Le Grand Prix du Jury du Festival revient au film français « 120 battements par minute », de Robin Campillo.
« On n’est jamais aussi intelligent, aussi beau, aussi fort qu’à plusieurs »

Le film nous raconte le parcours de militants d’Act Up-Paris qui multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale face au SIDA, alors que le virus tue déjà depuis près de dix ans. Nathan, un nouveau venu, va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Standing ovation pour « 120 Battements par minute » de Robin Campillo (Grand Prix du Jury)

Le prix de la mise en scène revient à l’Américaine Sofia Coppola pour « Les Proies ».

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Le prix du 70e anniversaire a été spécialement créé pour l’événement et a été décerné à à l’actrice australienne Nicole Kidman.

Le prix d’interprétation féminine a été attribué à l’américo-germanique Diane Kruger pour son rôle dans Aus dem Nichts (In the Fade) de Fatih Akin.

Le prix d’interprétation masculine a été décerné à l’acteur américain Joaquin Phoenix pour son rôle dans You Were Never Really Here, de Lynne Ramsay.

Le prix du jury a été remis au film Faute d’amour (Nelyubov/Loveless), du Russe Andreï Zviaguintsev.

Le prix du scénario a été attribué à deux films ex-aequo : Mise à mort du cerf sacré du Grec Yorgos Lanthimos et You Were Never Really Here de la Britannique Lynne Ramsay.

La Palme d’or du court-métrage revient à Une nuit douce (Xiao Cheng Er Yue/A Gentle Night) du Chinois Qiu Yang.

La Caméra d’or de ce Festival de Cannes 2017 récompense le premier film et a été attribuée à Jeune femme de la Française Léonor Serraille.

Publié le 28 mai 2017 à 21:31, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches