BlogActusCes briques de 35 tonnes peuvent-elles résoudre le plus gros problème des énergies renouvelables ?

Ces briques de 35 tonnes peuvent-elles résoudre le plus gros problème des énergies renouvelables ?

Ces tours géantes utilisent une solution de très basse technologie pour stocker les énergies solaire et éolienne.

Même si la construction d’un nouveau parc solaire ou éolien est moins chère que celle d’une centrale au charbon, l’electricité renouvelable reste assez onéreuse à emmagasiner. Sans un système de efficace et à coût moindre, les énergies vertes ne peuvent espérer un développement à grande échelle.

La start-up Energy Vault, basée en Californie, a trouvé une solution innovante pour réduire de moitié – voire jusqu’à 80% –  le coût du . Ce système s’est inspiré des barrages, sauf qu’au lieu d’empiler de l’eau, il soulève des blocs de béton.

Cette tour massive, mesurant à peu près la hauteur d’un immeuble de 35 étages, repose sur la gravité. Lorsqu’un parc éolien ou solaire produit plus d’énergie que ce dont le réseau électrique a besoin, une grue automatique va utiliser le surplus d’électricité pour soulever une brique géante, pesant 35 tonnes, jusqu’au sommet de la tour.

Robert Piconi, PDG et cofondateur d’Energy Vault, a expliqué :

« Quand cette tour est empilée, c’est toute l’énergie potentielle. Lorsque le réseau a besoin d’électricité, la grue abaisse automatiquement une brique en utilisant l’énergie cinétique pour charger un générateur. »

Le logiciel du système analyse les signaux du réseau électrique pour contrôler automatiquement les grues, qui soulèvent et abaissent soigneusement les briques géantes tout en tenant compte du vent et du temps.

Les grues descendent les briques exactement à la vitesse nécessaire pour fournir de l’électricité en continu. Cela revient moins cher que de construire des batteries lithium-ion géantes – comme celles que Tesla a installées en Australie.

Energy Vault a construit dans une petite ville à proximité de son siège social un petit prototype mesurant 22 mètres de haut – au lieu des  120 mètres de haut habituels.

Elle compte s’étendre aux clients du monde entier, notamment auprès des services publics. Elle est également en pourparlers avec des entreprises qui projettent de construire de grands barrages.

Publié le 9 novembre 2018 à 8:49, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches