Chine : un soldat exilé de force en Inde, revient dans son pays 54 ans plus tard

Wang Qi est un vétéran chinois de 78 ans. En 1962, lors du conflit sino-indien, il est capturé en Inde. Ce n’est que le 11 janvier 2017 qu’il a pu renouer avec sa famille. Durant ces 54 ans, jamais il n’a été autorisé à quitter le territoire.

Une famille fondée en Inde

Malgré une bataille acharnée avec le gouvernement indien, Wang Qi a été privé durant plus d’un demi-siècle d’un retour parmi les siens. Ses origines indiennes l’ont empêché d’acquérir la double-nationalité, l’empêchant notamment d’acheter des terres.

Résigné à faire sa vie chez le voisin, le soldat y a trouvé sa femme avec qui il a donné naissance à quatre enfants. 

L’obtention d’un passeport et la délivrance trois ans plus tard

Ce n’est qu’en 2013 que l’homme obtient son passeport mais il n’a pas l’autorisation immédiate de rallier la Chine. Le gouvernement indien, mené par Narendra Modi et Sushma Swaraj (Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères) oeuvre d’arrache-pied pour débloquer la situation du soldat.

Finalement, les deux nations les plus peuplées du monde trouvent un accord et la délivrance intervient le jour du festival des Lanternes. Celui-ci, sacré, fait la part belle aux réunions de famille.

Des retrouvailles partielles

Arrivé à l’aéroport de Xianyang, Wang Qi est attendu par une soixantaine de proches. Son fils, sa belle-fille et sa petite-fille sont présents. Sa mère, décédée en 2006, n’aura pas connu la joie de revoir son fils en chair et en os. Son frère, gravement malade, avait conservé avec lui en 2013 par visioconférence. Il a pu le retrouver dans un second temps.

Ci-dessous, les retrouvailles en vidéo entre le vétéran et sa famille.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x5bnjg4

 

Tuxboard