La chronique de François Rollin sur Valérie Trierweiler

francois rollin chronique trierweiler

Dans sa chronique quotidienne sur France Inter intitulée « Un supplément de dignité », l’humoriste français François Rollin a cité une liste de « livres d’ex imaginaires » sans nommer le bouquin de Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment (vendu à plus de 145 000 exemplaires en quatre jours seulement).

Ainsi, l’homme a imaginé les déboires sentimentaux des ex-compagnes de Yannick Noah, Muriel Robin, Robert Badinter ou bien Aung San Suu Kyi.

Chargement du player …

S’il n’y a pas quelqu’un d’un peu pointu pour faire le tri, les auditeurs de France Inter risquent de lire des bêtises ou des fadaises. Je voudrais recommander d’abord le livre de Sonia Fabrizzi, l’ex-femme de Yannick Noah, qui nous révèle dans un bouquin intitulé “Bravo champion ?”, avec un point d’interrogation, que Noah n’est pas le grand joueur fair-play qu’il a voulu paraître puisque, un soir de 1984 à Melbourne, il aurait dit :
 
« McEnroe demain, il faut que je casse son jeu, il faut que je le déstabilise, c’est le seul moyen. »

Tuxboard