Clash Mélenchon Demorand sur Europe 1

Un clash entre Jean-Luc Mélenchon et le journaliste d’Europe 1 Nicolas Demorand s’est produit lors de la venue de l’homme politique dans le 18-20 de la radio. Jean-Luc Mélenchon continue de faire parler de lui avec un petit cinéma qu’il sait si bien faire.

Remballez vos grands airs à l’égard des élus du peuple. Vous n’avez pas le droit de me parler comme ça, vous ne m’impressionnez pas derrière votre micro.

Et concernant sa probable candidature pour 2012, il lui répond : « Je l’espère ne serait-ce que pour vous clouer le bec ! »

2011 sera pour Mélenchon :

L’année de la castagne parce que le président Sarkozy est ainsi fait qu’il ne peut pas faire autrement que d’être en mouvement et d’agresser les conquêtes des travailleurs et qu’il fait plaisir aux banquiers qui sont là comme des vautours, des vampires

Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé contre une candidature de Dominique Strauss-Kahn en 2012.

L’intérêt général, ça n’est pas que l’actuel grand parti de gauche soit représenté par quelqu’un qui représente si mal la gauche. Il doit payer une grande cotisation au Parti socialiste vu sa paie. La politique du FMI est pire que celle de Nicolas Sarkozy en France.

Il est remonté comme une horloge !

Merci Hwoa pour l’info ;)

Les dernières publications

22 réflexions au sujet de “Clash Mélenchon Demorand sur Europe 1”

  1. Je suis loin d’apprécier toutes les interventions de Jean-Luc Mélenchon mais c’est ici Nicolas Demorand qui s’avère insupportable ! Qu’est ce que c’est que ce journaliste qui interpelle ses invités à coup de « hé ho laissez moi parler », « attention jeune homme », « vous ne m’impressionnez pas » et autres rires sarcastiques.

    Mélenchon a raison de rappeler qu’il est. Il y a un juste milieu qui certains n’arrivent plus à trouver: je suis contre la révérence au président faite par certains journalistes des grandes chaines mais également contre ce genre de prise à partie où Demorand finit son interview avec un mépris qui perso, m’aurait fait sortir des mes gonds, physiquement parlant !

    J’ai arrêté d’écouter Europe 1 pour ce genre de journalisme qui a fini de l’être avec des gens comme Demorand.

  2. sur ce coup là on ne peut qu’être d’accord avec Mélenchon, il est vrai que Demorand a une drôle de façon de parler a son invité…

  3. On peut déplorer l’attitude désinvolte et un peu arrogante de Demorand, mais le fait est que cette irrévérence est appliquée à tous ses invités qu’ils soient de gauche ou de droite, peut etre pour les pousser jusqu’au (à) bout et les mettre à la faute.
    Mais Mélenchon n’est pas mal non plus dans ce registre, « vous pouvez lire plus de 3 lignes », « vous êtes indigne », … ?

  4. Autant j’aime pas du tout Mélenchon, autant l’espèce d’interview à charge de Demorand avec son style lycéen qui s’en branle de tout provoque l’effet inverse de celui escompté, à savoir qu’on se range plutôt du côté de Mélenchon…En plus sans être vieille France et même si c’est à la radio, je trouve ça limite d’interviewer quelqu’un vautré sur une table avec un vieux sweat à capuche tout pourri genre « tu vaux même pas la peine que je m’habille »

  5. shackbrey: jusqu’à preuve du contraire on s’habille comme on veut pour interwiever qui on veut.
    Franchement, je suis plus du côté Demorand sur ce coup là. Il n’a rien dit de très insultant, bien qu’il y ait eut quelques « connotations » méprisantes, il est presque toujours comme ça. Et puis pour qui il se prend, Mélenchon? Sous prétexte qu’il soit un élu, il serait intouchable, on devrait avoir plus de respect que pour quelqu’un d’autre? Moi je pense plutôt que Mélenchon a un quota de coups de gueules qu’il dit respexté et il a sauté sur l’occasion de quelques remarques. C’était prévisible.

  6. De rien Joe ;)

    Je l’ai écouté en direct… et j’étais vraiment outré de voir qu’un journaliste puisse parler comme ça a un invité.
    J’espère que les médias relayeront l’information a la défaveur de Demorand…

  7. « Mélenchon aurait fait son cinéma habituel » selon le rédacteur.

    Si l’on regarde honnêtement la vidéo, on voit au contraire qu’il a été clairement agressé et que son indignation est là encore tout-à-fait légitime.

    Et Mr Demorand donne ainsi luji-même raison à Mélenchon lorsqu’il se plaint de la toute-puissance de cette caste de journaleux vedettes qui se croient tout permis, et qui en plus ne s’excusent même pas quand ils commettent une bourde professionnelle (« vous n’êtes pas élu au suffrage direct »)

  8. je viens de tomber de haut… jusque ici ce journaliste avait plutôt mes faveurs, mais là son attitude a été digne de cette flopée de journalistes
    piquée au vif, quand avec classe et sincérité, un invité de la trempe de J.L Melenchon leur tient des propos qui les dérangent et les pointent
    du doigt .. Bravo J.L. puissent, grâce à vous et les votres les Français
    se réveiller..

  9. @ketchupy16 effectivement, on s’habille comme on veut pour interviewer qui on veut, mais la façon dont on s’habille en dit souvent long sur la façon dont on aborde la chose…

    T’irais à un entretien d’embauche en short et en tongs ? T’irais au mariage d’un membre de ta famille en jogging ?

    On demande pas à Demorand de lécher les bottes de Mélenchon, mais on lui demande encore moins de faire des interviews à charge de ce genre, une interview politique se doit d’être neutre (justement pour pas influencer l’auditeur, chose que Mélenchon souligne avec justesse), et respectueux, pas parce que c’est un élu du peuple, quoique c’est déjà une raison suffisante…

    Même Le Pen personne a jamais osé lui parler sur ce ton…

  10. shackbrey: Les exemples que tu donnes ne sont pas bons. Pour un entretien d’embauche, tu t’habille bien parce que c’est dans les règles, la vie est ainsi faite qu’il faut bien s’habiller pour avoir un emploi, et pas parce que ça nous fais plaisir ou pas d’y aller. Quant au mariage, c’est presque pareil: c’est comme ça, on s’habille bien il n’y a pas de raisons.
    Demorand s’habille comme il veut, qu’il interview la reine d’angleterre ou le moindre inconnu qui passe. Il aborde les choses comme il veut, peut-être qu’il n’avait pas envie de recevoir Melenchon (c’est surement le cas), mais je continue à penser que Demorand n’a rien dit de si exceptionnel! Il a fait UNE erreur en disant que Melenchon n’était pas un élu du peuple (et je considère que ce n’est pas tout à fait faux, Melenchon ayant été élu dans une région et pas dans tout le pays, Demorand voulait comparer Melenchon à ses adversaires qui, eux, avaient été elu (Sarkozy)). Ensuite, c’est Mélenchon qui prend de haut en disant « je suis un élu du peuple, vous me devez le respect ». On ne doit pas plus le respect à un élu du peuple qu’à un SDF, c’est le principe même d’une démocratie.Je ne suis pas d’accord quand tu dis que l’interview doit être neutre: personne n’est neutre avec Marine Le Pen et personne ne s’en plaint. Les journalistes se doivent au contraire de souligner les faiblesses des hommes politiques.

  11. ce que je voulais dire en prenant pour exemple les entretiens d’embauche et les mariages c’était plutôt la notion de considération, mais plus que son sweat horrible c’est surtout sa position avachie accoudé sur le bureau et ses grands airs à la « ça me fait chier de t’interviewer mais je le fais quand même et je vais pas te louper »…

    Ensuite effectivement il a rien dit d’exceptionnel à part sa connerie sur l’élu du peuple, mais c ‘est pas le fond que je reproche, plutôt la forme, et je trouve que plus que de souligner les faiblesses de Mélenchon, il cherche à le démolir coûte que coûte, quand on voit l’image en plus ça fait vraiment le gars qui s’est dit « je vais bouffer du Mélenchon »

    Encore une fois, j’aime pas du tout Mélenchon, mais au nom du principe de démocratie dont tu parles je trouve qu’il a pas à le traiter comme ça dans une interview !!

  12. je ne connais pas trop Mélonchon, mais Demorand je le connaissais pas, a part sur les affiches d’europe 1 dans le metro. Mais maintenant quand je vais voir sa tête sa va m’insuporté.
    Son attitude est indigne envers Mélonchon, depuis quand on traite un invité de le sorte? Que ça soit un SDF, un chomeur, un homme politique… Et un journaliste, quand il interview un homme politique il ne doit pas être ostentatoire de ces opinions politique. Dans cette itw il prend clairement position. Et ça position sur la chaise est clairement un manque de respect.
    Surtout que dans le fond, Mélonchon a raison lorsqu’il parle de la manipulation des médias par les hommes politiques, rappelez vous, il y a pas si longtemps il y avait un article sur tuxboard il me semble, que la france était placé dans les 45emes dans le classement de la liberté de la presse….

  13. A vrai dire, ici Demorand, me dégoûte avec son air moqueur contre Mélenchon, même si je ne partage pas les idées politique de ce dernier.

    Je n’arrive pas à imaginer comment il ose parler de cet air là à un politicien qui représente des centaines de milliers de personnes (lui même parle de 6 – 7 %). Rien que pour ce « journaliste » je vais arrêter d’écouter Europe 1.

    Mais quelle honte ! Il doit être viré sans trop tardé ….

  14. Je pense qu’il est payé pour ça, et que du coup il fait bien son boulot.
    Le Mélenchon s’énerve assez vite et pète plus haut que son cul, il l’a remis en place et c’est pas plus mal.

  15. Tout ca c’est un jeu d’acteurs ! Mélenchon sait que va se passer comme ça, il entame dès le départ en étant dans la répartie cinglante, et Demorand fait son cinéma qui donne le ton de son émission. Tout ca c’est juste du théatre !

  16. Vous avez dit Demorand, j’avais cru que vous disiez demeuré. Qu’on ne le qualifie pas de journaliste, il n’est au mieux qu’un aboyeur sur une radio qui a perdu ses repères et qui est en train de perdre ses auditeurs. Au secours Elkabach, au secours Catherine Nay. Mr Lagardère faites vite le ménage, le Titanic est en train de couler et ce n’est pas votre nouveau directeur qui sera capable de sauver la boutique !

  17. Demorant est lamentable. Toute cette agressivité, mais pas une question sur le fond, rien sur les finances, la fiscalité, le programme…
    Le degré 0 du journalisme!
    Par ailleurs, j’aime bien les commentaires qui commencent par : « Moi, j’aime pas Mélenchon mais… » C’est quoi votre problème avec Mélanchon. Il parle trop fort ? Vous en avez pas mare de tous ces abrutis qui parle bien et calmement mais vous vous enfument depuis des lustres ! Ecoutez bien et oubliez vos préjugés: tout ce dit Mélanchon, c’est juste du bon sens.

  18. Le problème c’est que mélanchon veut être présidentiable…tout le monde à sauté sur Sarko à cause du « casse-toi pauv’con », « ce n’est pas digne d’un président », etc…
    Mélanchon est trop colérique pour être président, et plus généralement, trop colérique pour être un bon homme politique.

  19. Ce n’est pas du travail de journaliste. Il n’a aucun respect pour Melonchon soit au niveau de ses propos soit au niveau de sa posture. Les journalistes français ne font plus leur travail d’investigation, Melonchon l’a souligné au début de l’interview  » vous pouvez lire plus que trois lignes »… Bref, ce n’est pas du journalisme.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard