Comment faire pour bien conserver les bienfaits des légumes ?

Les légumes comptent parmi nos alliés fondamentaux en termes de santé : ils sont bourrés de bienfaits et contribuent grandement à notre équilibre alimentaire. Cependant, nombre de nos pratiques gâtent ces aliments et font que nous perdons la majeure partie de leurs apports bénéfiques. Alors comment faire pour conserver les vertus des légumes ? Apprenez dès à présent les bonnes pratiques pour profiter au maximum de leurs qualités.

Légumes : pourquoi sont-ils bons pour la santé ?

Ce n’est pas pour rien que les nutritionnistes recommandent la consommation journalière de légumes car ils sont truffés de qualités. En plus d’apporter une grande diversité à nos assiettes, ils ont d’innombrables effets bénéfiques sur notre santé : prévention du cancer, diurétique, reminéralisation, etc. Pourquoi ?

  • Les légumes figurent parmi les aliments les moins calorifiques. Pour une portion de 100g, nous pouvons compter seulement 20 à 50 calories. Ils sont de fait pauvres en protéines et en matières grasses, et surtout ils ne contiennent pas de cholestérol. Ils conviennent donc à tout type de régime, pour tout type de personne.
  • Bien que peu caloriques, les légumes sont rassasiants car ils sont très riches en fibres alimentaires. Fibres qui améliorent également la digestion et régulent le transit intestinal, prévenant constipation, contrôlant le cholestérol et diminuant la charge glycémique.
  • Les légumes constituent des apports non-négligeables en nutriments tels que les vitamines (A, B, C et bêta-carotène), le magnésium et le potassium. Ils contiennent également de nombreux antioxydants qui aident à la prévention des maladies dégénératives.
  • Les légumes sont constitués à 90 % d’eau. Ils ont de ce fait une fonction hydratante importante.
  • Les légumes sont des aliments alcalinisants : ils équilibrent le pH de notre corps et préservent l’organisme en y éliminant l’acidité.

Légumes : comment faire pour préserver leurs qualités ?

Les légumes sont donc des aliments dont les bienfaits sur notre sante sont indéniables, à condition toutefois de les préparer et les consommer correctement. Comment faire ?

Le stockage

Pour bénéficier des multiples bienfaits de nos chers légumes, préférez les produits frais du terroir et de saison. Il faut savoir qu’ils perdent progressivement leurs nutriments après la récolte. Evitez donc de les stocker longtemps. L’idéal est de le consommer dans les 24 à 48 heures après la récolte ou l’achat. Ainsi, évitez d’acheter une trop importante quantité pour minimiser le temps de stockage.

Si vous devez les stocker un moment avant de les manger, tenez-les éloignés de la chaleur et de la lumière. Vous pouvez aussi les placer dans le compartiment réservé à cet effet du réfrigérateur, mais seulement pour quelques jours. Si vous souhaitez les mettre au congélateur, il est préférable de d’abord les blanchir en y ajoutant un peu de bicarbonate de soude afin de garder un maximum de nutriments.

Le lavage

Afin d’éviter d’éventuels parasites et maladies, il est primordial de bien laver nos légumes. Toutefois, bien que cela paraisse efficace et hygiénique, les laisser tremper est une erreur monumentale : cela dissout une bonne partie des micronutriments, notamment les vitamines C et B. Laver à l’eau courante et à faible pression suffit amplement.

La cuisson

Cuire les légumes est une autre façon de les manger en révélant leurs goûts at arômes, mais aussi en les rendant plus digestes. Mais plus les ils sont cuits longtemps et à haute températures, plus leurs nutriments s’altèrent. Les cuire en gardant le plus de bienfaits possible est toutefois possible en suivant quelques méthodes :

  • La cuisson à l’eau est très pratiquée mais pourtant très néfastes vu que certains nutriments sont hydrosolubles. Si vous cuisez vos légumes de cette manière, salez l’eau pour limiter la perte de qualité nutritionnelle et ne jetez pas l’eau de cuisson pour ne pas gaspiller les nutriments qui y sont dissouts, gardez-la pour faire de la soupe ou comme bouillon.
  • La cuisson au four, même délicieuse, détruit grandement les apports des légumes. Si vous souhaitez quand même les passer au four, veillez à baisser la température. Vous pouvez également procéder à une cuisson à l’étouffée, dans un récipient fermé sans ajouter de l’eau autre que celle déjà contenue dans vos aliments.
  • Ayant la vertu d’être rapide, douce et sans trempage dans l’eau, la cuisson à la vapeur est la meilleure solution pour cuire les légumes. Cela évite la dissolution des nutriments ainsi que leur détérioration par l’action combinée d’une cuisson longue et de la chaleur.
  • Sauter les légumes dans un wok avec peu de matière grasse est aussi une excellente manière de les cuisiner sans altérer les micronutriments.

Les crudités 

Nous consommons la plupart du temps nos légumes cuits. Mais comme la cuisson peut détériorer les nutriments qu’ils contiennent, il est donc conseillé de les manger le plus souvent crus.

Et, puisque leurs peaux renferment généralement la majeure partie de leurs apports, il est mieux de tout simplement les laver et de ne pas les éplucher. Ou du moins les éplucher le plus finement possible.

Les dernières publications
Tuxboard