BlogDossierComment mieux communiquer et respecter les personnes transgenres

Comment mieux communiquer et respecter les personnes transgenres

Certains sujets restent délicats ou tabous malgré l’évolution de l’ouverture d’esprit. Certains individus ont encore du mal à accepter et communiquer avec les personnes transgenres. Manque de connaissances sur le sujet ou déni, peu importe, tout est question de respect.

Il faut arrêter de stigmatiser les gens

Faire une transition du genre sexuel, n’est pas facile à faire, car passer d’un sexe à un autre nécessite un temps d’adaptation. Ce dernier est nécessaire que ce soit pour le/la concerné(e), ou pour son entourage.

Ashleigh Talbot est une musicienne qui a manifesté sa transition en tant que femme depuis près de 6 ans. Elle est une militante de la Fondation LGBT et d’Action for Trans Health. Une transition qui a pu se faire grâce à la prise d’hormone et de nombreuses séances d’épilation.

Désireuse d’améliorer la façon dont les gens communiquent avec les personnes transgenres, voici quelques conseils de sa part.

Savoir écouter

La première étape consiste à écouter. C’est aussi simple que ça. Lors d’une interview avec un média, j’avais demandé à éviter l’utilisation d’une expression pour me décrire. Une demande spécifique qui consistait à ne pas utiliser les termes “ né dans le mauvais corps “.

Mais cette demande a été ignorée, comme cette expression est si culturellement enracinée maintenant. Il a tout juste été impossible de ne pas l’utiliser apparemment, mais c’est une longue histoire. Il est temps de passer à autre chose.

Réfléchir avant de poser des questions

Certaines questions peuvent être inappropriées à poser aux individus en phase de transition de genre. J’avais commencé un job d’intérimaire à la fin du mois de juillet l’année dernière.

Le tout premier jour, après exactement 2 heures de travail, mon nouveau chef d’équipe m’avait demandé si j’avais subi l’opération. Cela devant plusieurs autres personnes et en faisant même des gestes avec les mains. J’ai alors dû expliquer aussi poliment que je pourrais qu’en réalité c’est une question vraiment personnelle. Puis je lui avais demandé si elle demandait à tout le monde de parler de leurs organes génitaux.

Demander poliment au sujet des pronoms

S’il vous plaît essayez de ne pas faire de suppositions et si vous n’êtes pas sûr du pronom de quelqu’un. C’est toujours généralement plus poli de demander. En effet chacun a sa propre façon d’exprimer et d’expérimenter la transition. Il y a autant de manières de s’exprimer que de transsexuel.

Éviter de prétendre tout savoir sur tout

Il est difficile de dire à une personne en transition : “ Je ne pense pas que tu y as assez réfléchi. Je veux dire, comment tu sais que tu es sûr? Car certains trans ont certainement perdu le sommeil, a longuement réfléchi à la transition et peut avoir pensé ou tenté de se suicider. D’autres trans ont passé des moments de leur vie à entrer dans le moule en consommant de la drogue. Il faut alors essayer de se mettre à la place de l’autre et non pas assumé des choses sans savoir.

Ne pas être sur la défensive

Il y a un de mes proches qui se trompe régulièrement de nom ou de pronom. Mais quand j’essaye de le corriger, la réponse est hautaine, en disant : “Eh bien, c’est difficile pour nous aussi, tu sais! C’est vraiment fascinant.

Publié le 20 mars 2018 à 9:46, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches