Copropriété : comment bénéficier de MaPrimeRénov’?

Entreprendre des travaux de rénovation n’est pas facile. Outre les matériaux qu’il faut acheter, il est également nécessaire de penser aux honoraires et frais des mains d’œuvre des professionnels et des ouvriers qui vont intervenir. Au final, tout peut revenir vraiment cher et requiert un budget conséquent. Mais trouver la somme indispensable n’est pas toujours facile. Il faut alors trouver des financements pour les travaux. Le dispositif MaPrimeRénov se présente justement comme une solution efficace. Zoom sur cette offre.

MaPrimeRénov c’est quoi ?

MaPrimeRénov est un dispositif français d’aide destiné particulièrement à la rénovation énergétique des habitations. Il se présente comme une sorte de prime dont le montant est variable en fonction des ressources financières des demandeurs et des travaux entrepris. Cela peut être un changement de chaudière, une installation d’une ventilation, une isolation, etc. 

Cette aide financière est distribuée par l’ANAH ou Agence nationale de l’habitat et elle substitue le crédit d’impôt ou CITE et le dispositif « Habiter Mieux Agilité ».

Disponible depuis janvier 2020, MaPrimeRénov est destinée à tous les propriétaires occupants ou non et les copropriétaires qui ont une ressource financière modeste ou très modeste. L’objectif de sa mise en place est de renforcer le cadre du Plan de relance de l’économie.

Comment bénéficier de MaPrimeRénov ?

Il y a quelques conditions à remplir pour être éligible à MaPrimeRénov. Outre le fait d’être propriétaire ou copropriétaire, il faut aussi avoir en main un devis signé et daté entre le 1er octobre 2020 et le 31 décembre 2022. Si le propriétaire ou copropriétaire estime faire partie des éligibles, il peut ensuite envoyer sa demande de subventions sur le site gouvernemental. Il y a trois étapes qu’il faut suivre. La première consiste à se renseigner sur le « profil » en fonction de ses revenus. Chaque catégorie est associée à une couleur (MaPrimeRénov’Bleu qui est pour les ménages aux revenus très modestes ; MaPrimeRénov’Jaune destiné pour les ménages aux revenus modestes ; MaPrimeRénov’Violet pour ceux qui ont des revenus intermédiaires ; MaPrimeRénov’Rose à tous les propriétaires ayant des revenus les plus importants et MaPrimeRénov’Copropriété pour les copropriétés. 

La seconde étape consiste à faire une vérification du projet pour voir sa compatibilité avec les conditions de MaPrimeRénov. Et pour finir, il faut créer un compte qui permet de faire la demande. Cette dernière étape est à faire directement sur le site gouvernemental.

Il faut noter cependant qu’il faut recourir à une Assistance à maitrise d’ouvrage ou AMO et produire une évaluation énergétique pour faire partie des bénéficiaires de l’aide. L’accompagnement par un opérateur mandaté par la collectivité locale ou directement par la copropriété doit comprendre des accompagnements technique, social et financier. Il réalise donc avec le propriétaire ou le copropriétaire l’élaboration, le montage de la requête pour le financement et le suivi des travaux. Tous les services qu’il lègue sont pris en charge dans la limite de 180 euros par habitation.

D’autres informations à savoir concernant MaPrimeRénov

La somme forfaitaire d’aides et le mode de calcul de MaPrimeRénov’ copropriétés est de 25 % de la quote-part des travaux. Le montant total est limité à 3 750 euros par habitation.

Dans le cas où le logement concerné dispose d’une étiquette énergétique F ou G, le propriétaire ou le copropriétaire qui fait la demande de la subvention peut profiter d’une aide supplémentaire de 500 euros par logement. Il s’agit d’un bonus France relance.

Ceux qui ont un bien qualifié de « fragile » peuvent même bénéficier d’une aide additionnelle de 3 000 euros par logement. C’est également le cas pour ceux qui ont un bâti situé dans un quartier en renouvellement urbain ou NPRNRU.

Les dernières publications
Tuxboard