BlogActusLes deniers mots du pilote lors d’un crash d’avion qui a tué 71 personnes

Les deniers mots du pilote lors d’un crash d’avion qui a tué 71 personnes

Date de dernière mise à jour : le 10 mars 2018 à 10 h 18 min

Les accidents aériens qui intéressent souvent les médias et le public, sont les accidents impliquant des avions de ligne. Le dernier crash d’avion qui fût mortel, s’est passé en Russie.

Un terrible accident en plein vol

Un accident n’a que rarement une cause unique, il résulte d’une série d’incidents, qui, pris séparément, pourraient être sans conséquences graves. Mais dans ce cas-ci, l’accident du vol 703 de la Saratov Airlines  a entraîné la mort de 71 personnes.

Dimanche 11 Février 2018, quelques minutes après le décollage de l’appareil, l’avion a disparu des radars. Il allait en direction d’Orsk, une ville de l’Oural, en partant de l’aéroport international Domodedovo.

Il faut savoir qu’il n’y a eu aucun survivant parmi les 65 passagers et les six membres d’équipage. D’autre part les autorités n’ont pas évoqué l’hypothèse d’un acte terroriste.

Des témoins ont vu l’appareil en flammes tomber dans le village d’Argounovo. L’avion de ligne russe s’est écrasé dans le district Ramenski, à 70 kilomètres au sud-est de Moscou.

Une transmission des derniers contacts de l’appareil

L’An-148 a réalisé son premier vol en 2004. Ce court-courrier pouvait transporter jusqu’à 80 passagers sur une distance de 3 600 kilomètres. Une enquête a été ouverte pour identifier d’éventuelles violations aux règles de sécurité. Mais une enquête a aussi été menée par l’Interstate Aviation Committee .

La RBC a partagé la dernière transmission de l’appareil avec la tour de contrôle. Un enregistrement dans lequel il est possible d’entendre la voix du capitaine Valery Gubanov et son copilote Sergei Gambaryan. Ces derniers luttaient pour essayer de stabiliser l’appareil afin de prendre de l’altitude, mais sans succès.

Un enregistrement a donné des frissons quant à la situation dans laquelle les deux collègues se retrouvaient. Dans la dernière transmission le capitaine criait sur son collègue Sergei Gambaryan. Le capitaine demandait pourquoi l’appareil perdait de l’altitude.

Au moment du crash les dernières paroles du capitaine faisaient bien comprendre que c’était fini. En effet l’appareil n’avait plus aucune chance d’échapper à l’accident.

Un bien triste accident qui montre combien la puissance des avions peut-être mise à dure épreuve.

Publié le 11 mars 2018 à 14:17, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches