BlogActusDes dizaines de baleines mortes découvertes sur la plage en Islande

Des dizaines de baleines mortes découvertes sur la plage en Islande

Des images troublantes ont émergé montrant des dizaines de mortes gisant sur une plage de l’ouest de l’Islande.

Les photographies terriblement tristes ont été prises par le pilote d’hélicoptère David Schwarzhans, qui a aperçu les alors qu’il survolait une plage à Longufjorur, dans la péninsule de Snaefellsnes.

Les policiers de la ville voisine de Stykkisholmur auraient été informés de cette sinistre découverte.

La zone est inaccessible en voiture

On ignore combien de baleines échouées ont été vues à Longufjorur. La zone elle-même est dite isolée et n’est pas accessible en voiture. Cependant, Schwarzhans affirme avoir vu au moins 50 globicéphales morts sur la plage isolée, soulignant qu’il pourrait bien y avoir plus de corps cachés sous le sable.

Schwarzhans, pilote de Reykjavik Helicopters, aurait emmené un groupe de touristes américains faire une excursion en hélicoptère lorsqu’il a repéré les carcasses.

Il a déclaré : « Nous volions en direction du nord sur la plage puis nous les avons vus. Nous tournions autour de lui sans savoir s’il s’agissait de baleines, de phoques ou de dauphins. Nous avons atterri et compté environ 60 mais il devait y en avoir plus car il y avait des nageoires qui sortaient du sable. Et ça sentait mauvais. Ce n’était pas beau à voir et assez choquant car il y en avait tellement.

Comment ces baleines ont atterri sur cette plage ?

On ne comprend pas actuellement pourquoi exactement les baleines sont mortes, mais on pense qu’elles ont nagé jusqu’à la côte en même temps et se sont déshydratées. Bien que les échouages de baleines ne soient pas rares à cette époque de l’année, le nombre de baleines est inhabituel.

La biologiste marine Edda Elísabet Magnúsdóttir, une source d’informations locale, a expliqué qu’il pouvait exister différentes raisons pour lesquelles les baleines ont été forcées de pénétrer dans une zone dangereuse. Elle a expliqué que les forts courants de marée dans la région auraient pu nuire aux efforts déployés par les baleines pour atteindre les eaux plus profondes.

On sait que les globicéphales utilisent le sonar pour donner un sens à leur environnement, une compétence qui, apparemment, n’aurait eu qu’une utilisation limitée à cet endroit. Selon Magnúsdóttir, si la marée montait, les baleines pourraient s’être échouées.

Comme les globicéphales sont connus pour nager en groupes très soudés, cela pourrait expliquer pourquoi tant d’entre eux sont morts les uns à côté des autres.

Publié le 22 juillet 2019 à 11:15, par :
Yolanda

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches