BlogFun, VoyageDes scientifiques capturent avec un drone des images fascinantes de 64.000 tortues de mer vertes au large de Raine Island

Des scientifiques capturent avec un drone des images fascinantes de 64.000 tortues de mer vertes au large de Raine Island

Inutile de le rappeler : la nature est géniale et l’océan est magique !

La bioluminescence, les dauphins, les vagues des lacs gelés, la liste est longue ! À cette liste s’ajoutent ensuite les magnifiques tortues de mer. Le gouvernement du Queensland, nous le prouve avec une vidéo montrant des milliers de tortues de mer se nichant au large de l’île de Raine, offrant ainsi un magnifique spectacle. C’est ce qui fait d’ailleurs de ce lieu, un site exceptionnel et spectaculaire.

Photo: Great Barrier Reef Foundation and Queensland Government

Raine Island, le plus grand lieu de rassemblement des tortues de mer

En décembre 2019, des chercheurs ont mené une étude sur la population de tortue de mer sur l’île de Raine Island. Cette dernière est en effet un lieu de nidification ou « Rookery » de ces tortues de mer. Elle s’étend sur une superficie de 32 hectares, le long de la grande barrière de corail et est située à environ 620 kilomètres au nord-ouest de Cairns, dans le Queensland, en Australie.

Elle est d’ailleurs considérée comme étant le plus grand lieu de rassemblement de tortues de mer vertes dans le monde. Et les images fascinantes obtenues par les drones le prouvent.

Photo: Great Barrier Reef Foundation and Queensland Government

Les images des drones révèlent 64 000 tortues de mer vertes

Pour obtenir un chiffre précis sur le nombre de ces tortues de mer, ces scientifiques ont utilisé un drone. À noter que cette étude a été réalisée dans le cadre du projet de rétablissement de l’île de Raine, et plus précisément de la restauration de cet habitat. Plusieurs entités collaborent dans ce projet comme le gouvernement du Queensland, la Fondation de la Grande Barrière, l’Autorité du parc marin de la Grande Barrière, ainsi que les propriétaires des nations Wuthathi et Kemer Kemer Meriam.


Photo : Queensland Governmen

Pour rappel, les tortues de mer sont des espèces en voie de disparition à cause de plusieurs facteurs tels la chasse, la récolte de leurs œufs, les filets des pêcheurs, la collision avec les bateaux, ainsi que la pollution. Les scientifiques s’efforcent ainsi de préserver leur habitat pour contribuer à la survie de cette espèce menacée.

Photo : Queensland Governmen

La méthode utilisée auparavant n’étant pas très appropriée, les scientifiques ont décidé d’opter pour une solution plus efficace, la drone. En effet, d’après les propos de Dr Andrew Dunstan, du Ministère de l’environnement et des sciences, dans un communiqué de presse, au départ, ils ont voulu compter le nombre de tortues de mer en collant des bandes blanches (non toxiques) sur la carapace des tortues. Il ne restait plus ensuite qu’à compter le nombre de tortues peintes.

Photo : Queensland Governmen

Cela pouvait être efficace, seulement, la méthode était assez compliquée car les yeux étaient plus fixés sur les tortues non peintes que celles qui le sont. Les mauvais temps ne facilitaient pas non plus les tâches. Sans oublier que les données ne sont pas vraiment précises.

Photo : Queensland Governmen

Est alors venue l’idée d’utiliser des drones, car elles ont permis d’analyser les images obtenues dans des laboratoires et par la suite obtenir des chiffres précis. Le résultat de ces analyses ont ainsi permis de relever 64 000 tortues de mer vertes se nidifiant sur l’île. Et les images sont vraiment magnifiques !

Photo : Queensland Governmen

Outre la précision, l’utilisation de ce drone profite également à un gain de temps et par conséquent, réduit l’impact de l’étude sur la nature.

Publié le 12 juin 2020 à 9:00, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches