Chez les femmes, la libido serait en baisse aux alentours de la cinquantaine

Une étude récente a démontré que les femmes pensent de moins en moins au sexe à mesure qu’elles prennent de l’âge.

Des Australiennes, âgées entre 40 et 65 ans, ont fait récemment l’objet d’un questionnaire concernant leurs désirs sexuels au cours des quatre dernières semaines. Ce sondage a permis de constater que 70% d’entre elles avaient une libido moindre.

Pour l’auteure principale de la recherche, le Dr. Rosie Worsley, de l’Université Monash, la baisse de la libido après la cinquantaine revêt de multiples raisons : « les maladies, les médicaments, la ménopause, et aussi la façon de concevoir le sexe qui change avec le temps. »

Cyndi Darnell, sexothérapeute et conseillère en relation amoureuse, suggère que ce phénomène n’est pas dû à un manque de plaisir, mais plutôt que le besoin de sexe se fait moins ressentir.

Elle précise :

« Cela ne signifie pas que vous n’êtes pas capable ou n’avez pas envie de faire l’amour. Cela veut simplement dire que l’élan physiologique n’est pas là. 

Les symptômes physiques communs pendant le cycle menstruel peuvent également être en cause. Ballonnements, fatigue et douleurs sont capables de réduire le désir sexuel.

Le stress, le manque d’intimité, les relations à long terme et la parentalité devraient aussi être pris en compte.

Bien sûr, nous ne devrions jamais exclure la réalité des mauvaises expériences sexuelles pour expliquer la baisse de la libido d’une femme. »

Un avis partagé par Maureen Matthews, qui possède le plus vieux sex-shop d’Australie : »Des relations sexuelles insatisfaisantes à long terme donnent envie d’éviter cette situation (…) et conduire à l’écœurement. »

Comment les femmes d’âge mur peuvent remédier aux problèmes de libido ?

Il y a toujours la possibilité de parler à un médecin généraliste, mais Cyndi Darnell pense qu’il pourrait y avoir une solution plus facile.

Il suffit de se motiver. Et pour y arriver, avoir la pêche et s’y mettre à fond.

C’est comme aller à la gym par un matin frisquet. Les dix premières minutes consistant à se lever et à mettre ses chaussures ressemblent un long supplice.

Toutefois, on le fait, car on mesure les récompenses à venir : perte de poids, tonus, forme, etc. La même approche doit être aussi faite avec le sexe.

Autre point qui va vous rassurer. Même si aux alentours de la cinquantaine les femmes font moins l’amour, elles affirment toutefois connaître plus d’orgasmes.

Laisser un commentaire

Tuxboard