Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogCars & BikesFord Puma Hybrid, One More Time

Ford Puma Hybrid, One More Time

Il y a 23 ans, sortait un mignon petit coupé très agile et véloce avec son Zétec 1,7litre de 125cv.  Mis au goût du jour, la descendance du Puma est un SUV urbain hybride dont il n’a gardé de très loin que la forme globuleuse de l’optique avant de son aîné. Concurrente directe du Renault Capture et de la 2008, que se cache-t-il réellement sous ce plumage si marqué ?

Ce Puma est haut sur pattes, prêt à bondir comme un félin, avec moins de 4,20m, et son habitabilité surprenante, il saura se jouer de la circulation en ville.

On notera d’un point de vue pratique, la présence de la Megabox de 80 litres, sous le coffre initial de 402 litres, idéale pour y isoler ses affaires de sport, de vtt, de pêche ou autres et ainsi garder un véhicule propre, on est fans pour partir en week-end à la montagne ou à la campagne.

Sa ligne, quelque soit le point de vue, nous fait découvrir une nouvelle facette, bien que le PUMA soit tout en courbes. Le plus étonnant est cette ressemblance de profil avec le Porsche Cayenne première génération.

Cette petite réplique miniaturisée nous offre de front un large sourire happy face avec cette grande calandre « superman style ». De dos on retrouve une poupe très dans l’air du temps, moins marquée que la très singulière concurrente Juke, il répondra à l’attente du plus grand nombre d’entre nous et c’est tant mieux.

A l’intérieur, depuis un moment à mis le paquet pour nous proposé un intérieur flatteur avec des matériaux de belle facture, de larges écrans, de beaux tissus, tout cela accompagné d’ergonomie pour un usage intuitif ; c’est sport, chic, sexy et rock’n’roll.

On l’a testé en configuration Titatium dans une livrée Rouge Lucide avec la motorisation 1.0 EcoBoost Hybrid 125cv boite 6, renforcé donc de l’hybridation légère, mild-hybrid (mHEV) qui ajoute un alterno-démarreur de 11,5kW et une batterie de 48V pour fournir plus de couple au demarrage qu’à l’accélération. On réduit ainsi la consommation d’essence à 4,2litres /100kms. Evidemment tout cela se recharge en phase de freinage ou de décélération procurant un frein moteur supplémentaire bien appréciable et très efficace lors de fortes déclivités, l’agrément de conduite se voit renforcé.

Les modes Eco, Sport, Faible Adhérence et Piste sont toujours présents pour notre plaisir et notre motricité, notre confort et notre emprunte carbone. A choisir selon les besoins et les envies du moment.

On a profité des petites routes sinueuses de Ronda pour tester tout cela et mettre en légère glisse l’arrière de ce véhicule aussi fun et joueur toujours avec ce sentiment de totale sécurité et de maitrise, on sur-valide, on s’est régalé ! Les jeunes papas fougueux ne seront pas lésés.

Bien sûr, conçue avant tout pour une conduite normale sur routes ouvertes, on a apprécié le confort de la voiture et le très bon maintient des sièges sans pour autant se sentir engoncés.

Le moteur de 125ch aidé par cet alterno-moteur électrique se révèle volontaire, accompagné de cette assistance on comprend l’efficience de ce duo plein de couple ! La boite bien étagée avec son levier qui verrouille bien à chaque rapport se montre précise, on prend plaisir à passer les rapports.

Les suspensions sont fermes mais pas autant que chez les confrères allemands où cela peut vite se transforme en enfer. La direction est précise quoique un poil trop assistée, on n’est pas dans une sportive, son terrain de jeu, c’est la ville, tout cela est donc cohérent.

L’aide à la conduite est assurée par CoPilot360 avec le régulateur adaptatif, le Stop&Go, le freinage automatique d’urgence, BLIS (contrôle d’angles morts), l’Active Park Assist, aide au maintient dans la voie et la nouveauté, le Local Hazard Warning qui porte bien son nom.

Le Modem 4G Ford Pass Connect transforme le Puma en Hotspot pour 10 connexions d’appareils et permet toujours d’agir à sur son véhicule  à distance depuis son smartphone : déverrouiller, démarrer, chauffer ou refroidir.

La grande nouveauté réside aussi dans les sièges massant, inédits dans ce segment.

On retrouve toujours un système sons B&O avec 10 HP de 575 watts ou encore le LCD de quasi 13 pouces en HD

Selon les finitions ST ou Titatium et les moteurs (il existe aussi le 1.0 155ch), la gamme s’étend de 22900 à 27900 €, tarifs comme d’habitude chez Ford des mieux placés, des plus concurrentiels.

Arrivent prochainement un moteur diesel EcoBoost et une BVA7.

Pour finir, à noter que nous avons eu le privilège de découvrir en exclusivité, la version Vignale élégante et racée, noire brillante soulignée de chromes et notamment pour la calandre nid d’abeille, « de toute beauté mon Seigneur » comme diraient certains qui découvrent les expressions 90’S.

Publié le 18 janvier 2020 à 12:30, par :
La rédaction // Facebook

loading...
Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches