BlogActusFrançois Ruffin fait la leçon aux ministres à la cour de l’Assemblée Nationale lors de la canicule

François Ruffin fait la leçon aux ministres à la cour de l’Assemblée Nationale lors de la canicule

Élu député dans la Somme, François Ruffin est venu faire une interpellation surprise aux ministres, à la Cour de l’Assemblée. Le député a joué les reporters et a tourné des vidéos à tournure politique. Sa question est simple, mais remet le sujet de l’environnement, de la au premier plan, ainsi que les mauvais exemples : « est-ce que les ministres ont besoin de venir en bagnole », dit-il ?

Les ministres, leur voiture et l’environnement

C’est en pleine que François Ruffin interpelle les ministres à la Cour de l’Assemblée nationale. Le débat politique sur la protection de l’environnement et surtout en plein pic de la chaleur est au cœur de cette interrogation à l’improviste. Sur cette cour, les voitures tournaient sans interruption en attendant les ministres. Le député soulève la contradiction : dans la salle de l’Assemblée, ces ministres débattent sur l’environnement et la canicule, et pourtant dehors, les moteurs des véhicules tournent, sous une chaleur de 40 °C. Les ministres ne sont pas de bons exemples sur la coordination entre la parole et l’acte selon lui.

Les ministres ont-ils besoin de venir « en bagnole » ?

Pour que le public intervienne, François Ruffin pose la question très pertinente « Est-ce que tout le monde a besoin de venir en bagnole ? », soulignant que les lignes de métro sont nombreuses et efficaces. Le journaliste n’a pas manqué de parler de la distance et le temps pour aller à la Cours, pour certains de ces ministres. Ces derniers sortant de la salle n’ont pas échappé au député-reporter des Français insoumis. Sibeth Ndiaye a été interrogé sur le fait que les ministres viennent en voiture, alors que parfois la distance n’est que de quelques mètres. Mais c’est à la va-vite que la réponse est faite : « Pour le coup, je vais au Sénat là ».

Jean-Michel Blanquer adhère pour sa part, et admet que les moteurs devraient être éteints et qu’« il faudrait faire plein d’efforts » selon lui. Mais il y a aussi ceux qui sont agacés par ses questions comme le ministre de la Transition écologique, François Rugy. Celui-ci préfère attaquer le journaliste sur ses méthodes et affirme que comme toujours « François Ruffin préfère faire des films que des propositions. » Le ministre se défend et riposte en même temps et fait remarquer via un tweet, que souvent il fait le parcours à l’Assemblée, à pieds.

François Rugy continue, tout en répondant à des internautes, qui n’ont guère aimé sa réponse, que les ministres sont tenus de ne pas se déplacer à vélo pour des raisons de sécurité. Mais l’homme rajoute « j’avoue que je brave parfois cet interdit et utilise un vélib à Paris ou mon vélo personnel à Nantes. », jouant la carte des interdits.

Finalement, François Ruffin a réussi à tourner les projecteurs sur la vie quotidienne à l’Assemblée. Certains n’approuvent pas sa méthode, en rappelant que certains ministres comme madame Taubira y allaient en vélo. D’autres le félicitent pour avoir réussi à politiser la vie de l’Assemblée.

Publié le 28 juin 2019 à 9:48, par :
malala

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches