Kazakhstan : Des plants de cannabis dans les bacs à fleurs de la capitale !

Une bien étrange découverte à été faite récemment au Kazakhstan, plus précisément dans les rues de sa capitale Astana. Des plants de cannabis « sauvages » ont été photographiés aux quatre coins de la ville, plants qui peuplent les bacs à fleurs et les bordures de routes.

kazakhstan fleur marijuana

Le gouvernement du pays a donc lancé une enquête à la suite de cette révélation insolite, puisque ce sont littéralement des centaines de plants qui ont été découverts. C’est un utilisateur russe de Facebook qui a publié les premières photos, et personne ne semble savoir comment ces plants se sont retrouvés là.

Si certains suggèrent que ce sont les consommateurs d’herbe locaux qui ont pris l’initiative de les planter, d’autres pensent que ce serait en fait une ruse du gouvernement pour pouvoir arrêter plus facilement les utilisateurs en état de flagrant délit sur le bords des routes d’Astana.

kazakhstan pots fleurs marijuana 1

L’homme qui a posté les premiers clichés sur les réseaux sociaux affirme que c’est en fait la forte odeur dégagée par les plants qui l’a conduit à cette étrange découverte.

Les autorités sont actuellement en contact avec la société de jardinage Astana-Zelenstory, puisqu’elle est responsable de l’entretien des parterres et autres bacs à fleurs de la ville, se demandant comment une telle quantité de cannabis a pu se développer sans éveiller les soupçons de la société. Une affaire similaire avait déjà fait grand bruit en Russie, puisque des employés municipaux avaient planté du cannabis au lieu du gazon.

Les plants principaux sont situés à l’angle de deux axes routiers importants de la ville, certains ont même été photographiés près de la célèbre sculpture de « L’Arbre de Vie« , symbole d’Astana et du Kazakhstan.

kazakhstan marijuana

Un des porte parole des autorités a précisé :

« L’enquête est lancée, s’il s’avère que ce sont bien des plants de Marijuana qui ont été plantés illégalement, ils seront retirés et détruits immédiatement ».

« Jusqu’ici nous n’avons pas été capables de déterminer qui les avait plantés, mais nous poursuivons nos investigations. »

Il faut savoir que cela fait des années que le gouvernement du Kazakhstan lutte désespérément pour éradiquer les cultures sauvages de cannabis, cultures énormes disséminées partout sur le territoire, puisqu’il s’avère que le climat du pays est idéal pour leur croissance et leur floraison. L’exemple parfait est celui de la vallée de Chu, véritablement criblée par la culture du cannabis, vallée qui couvre une superficie immense, deux fois celle de la France.

Alors que la consommation et la culture du cannabis sont illégales et sévèrement réprimées dans ce pays, la disponibilité de la plante est telle qu’elle rend presque impossible le travail de la police. L’année dernière, la députée Dariga Nazarbaïeva, qui est accessoirement la fille du président, avait proposé de transformer les grandes zones de culture illégales en de véritables plantations contrôlées et gérées par les sociétés pharmaceutiques du pays.

En juin 2014, des plants avaient déjà été photographiés en plein centre de Londres, près du Tower Bridge. C’était en fait l’œuvre de manifestants militants pour la légalisation. Ce groupe d’activistes précisait qu’ils plantaient les graines un peu partout dans la ville, puisque l’interdiction du cannabis n’avait aucun sens, et que les plantes poussaient à l’état sauvage.

kazakhstan pots fleurs marijuana 3

Ces protestations faisaient suite à une campagne similaire initiée en Allemagne, pour l’heure il est bien difficile de savoir si ces mêmes activistes sont aussi responsables des plantations sauvages constatées au Kazakhstan.

A voir : 3 mamies fument de l’herbe pour la première fois.

Les dernières publications
Tuxboard