BlogInsoliteLe type qui mangeait 3 kilos de cailloux par jour

Le type qui mangeait 3 kilos de cailloux par jour

On connaissait les suceuses de couches (si, vérifiez), les mangeurs de sacs plastique, voici Pakkirappa, un indien de 30 ans qui a une passion pour la caillasse, les rochers, les parpaings et la boue.

Pakkirappa mangeur cailloux

Son truc à lui c’est pas la sculpture ou la maçonnerie, non, son truc à lui c’est de manger tout ça. Et pas qu’un peu.

Mangeur de cailloux

Voici depuis qu’il a 10 ans que Pakkirappa ingurgite des choses qu’on ne filerait pas à son pire ennemi.

Pakkirappa addiction briques

C’est dans les rues de Karnataka, en Inde, que Pakkirappa a commencé son étrange addiction où, alors enfant, il adorait manger des bouts de murs des maisons de ses voisins.

Pakkirappa addiction mangeur boue

Pakkirappa addiction cailloux

Sa mère, désemparée, avait pourtant essayé de l’en dissuader mais rien n’y a fait. Pakkirappa explique qu’il peut se passer d’un repas sans souci, mais de ses cailloux, c’est impossible.

Chargement du player …


Aujourd’hui l’homme affirme manger en moyenne 3 kilos de cailloux par jour, il indique que ça n’a aucune incidence sur sa digestion, encore moins sur ses dents qui sont en parfait état.

Maintenant, question : le Destop, ça existe en Inde ?

Publié le 2 avril 2014 à 17:01, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches