BlogLifestyleLes secrets de la longévité selon une femme de 106 ans qui n’a jamais eu de petit ami

Les secrets de la longévité selon une femme de 106 ans qui n’a jamais eu de petit ami

Les fontaines de jouvence et les potions magiques ne pourront rien faire contre le temps. À un moment ou un autre, la vieillesse finira toujours par arriver. Mais une femme de 106 ans semble détenir la clé de la longévité et d’après elle, il suffit de rester célibataire.

Comment vivre une longue vie ?

Qui ne s’est pas déjà posé cette question fatidique ? Personne, tout le monde se l’est déjà posé au moins une fois sa vie. Quand les premières rides apparaissent, la plupart des gens veulent revivre leur jeunesse. Mais cela est impossible, le mieux c’est de vivre heureux et sans stress.

Cependant une femme vivant au sud de Sheffield révèle le secret de sa longévité lors de la célébration de son 106ème anniversaire. Il s’agit de Madeline Dye.

Selon elle, sa longue vie est due au fait qu’elle n’ait jamais vécu le stress d’une relation de couple. Il faut bien se l’avouer que les relations amoureuses peuvent parfois être fatigantes.

Elle n’a jamais eu de rendez-vous et estime que cela l’a aidée à éviter le « stress » qui accompagne les relations et le mariage. Par ailleurs, sa première et unique visite dans un pub a eu lieu à l’occasion de son 90ème anniversaire. Cette ancienne relieuse a célébré son anniversaire le 28 avril dernier.

Une bonne vivante, joviale et en forme pour son âge

Madeline est née à Heeley, South Yorks, en 1912 l’année durant laquelle le Titanic a coulé, et n’a jamais déménagé. La relieuse à la retraite a toujours vécu de façon autonome jusqu’au jour ou elle rejoint la maison de retraite.

Selon sa nièce Diana Heaton, Madeline marche librement sans bâton et est très indépendante. Toujours d’après Diana Heaton, sa tante a un grand sens de l’humour qu’elle n’a jamais perdu.

Son père Ernest est mort pendant la Première Guerre mondiale alors qu’elle était une fille. Madeline, a vécu la majeure partie de sa vie avec sa mère Mary et sa sœur Auralie, sans jamais se marier ni avoir d’enfants.

Soucieuse de son apparence, cette centenaire a toujours aimé ses vêtements et s’est toujours habillée proprement. À 103 ans elle a même été capable de changer ses rideaux par elle-même sans l’aide de personne.

Alors les filles, pour ne pas vieillir trop vite, éviter les relations trop compliquées. Ou mieux encore pas de relation tout court pour atteindre la centaine et plus si ça se trouve.

Publié le 5 juin 2018 à 8:20, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches