BlogActus, InsoliteUn lion indien est condamné au zoo à perpétuité suite à un procès équitable

Un lion indien est condamné au zoo à perpétuité suite à un procès équitable

Lion procès inde

Les animaux  ne doivent pas être maltraités, c’est évident. Ils ne sont pas des objets mais des êtres vivants, c’est un fait que la loi française reconnaît enfin. Ceci dit, delà à leur faire un procès et des condamnations d’enfermement à perpétuité, il y a une marge… aujourd’hui franchie en Inde. En effet, tout récemment non loin de New Delhi, un lion, mangeur d’homme a été déclaré coupable et sera incarcéré à vie dans un zoo.

L’histoire débute en janvier 2016, en l’espace de 6 mois, six humains ont été tués et mangés aux abords de la seule forêt indienne qui contient des lions sauvages. Parmi les victimes, trois ont été dévorées uniquement en partie, ce qui n’est pas dans les habitudes du lion. Selon les premières théories, le mobile des coupables est clair : ces crimes sont dus à la chaleur qui pousse ces humains à dormir dehors, sous des couettes ce qui les rend apparemment comparable, aux yeux de certains lions, à des petits buffles – ceci dit, les buffles se défendent bien mieux en faisant voler les lions à 5 mètres de haut -.

roi lion

Dès lors, une battue est menée, 17 lions sont interpellés et soumis à une batterie d’analyses pour trouver le ou les coupables. Les résultats de ces tests ne laissent aucun doute, un lion a nécessairement joué un rôle de premier ordre dans l’affaire, des poils et cheveux humains sont encore sur lui. Deux autres lions, pourraient être ses complices, mais il n’existe pas encore de preuves suffisantes pour maintenir les charges à leur encontre. Les autres sont visiblement innocents.

Dès lors, un procès équitable commence, le tueur est condamné à perpétuité, il finira ses jours dans un zoo sans possibilité de remise de peine pour bonne conduite, autrement dit, même s’il ne s’exhibe pas dans cette posture…

lion faim bébé

Les complices probables sont placés en observation, ils seront confrontés avant d’être entendus par un juge. Quant aux autres, ils ont tout naturellement été relaxés et ont pu réintégrer leur parc lavés de tout soupçon.

Publié le 16 juin 2016 à 17:26, par :
Bélinda Cunat-Maudieu

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches